LE BLOG DE FANFG

21 février 2019

GEORGES SAULTERRE

MERCI A philippe lauters (MUSICIEN) ! - SITE OFFICIEL : https://www.hi-saulterre.com/

                    georges_saulterre

Georges Saulterre est un artiste et sculpteur français né en 1943. Son œuvre multiple comporte aussi bien des sculptures de terre cuite, bronze, ciment, céramique et autres matériaux, que les œuvres monumentales en acier ou inox poli qui lui ont apporté la notoriété.

             Georges_Saulterre_

Georges Saulterre est né en Italie en 1943 à Conegliano, à quelques encablures de Venise, dans une famille pauvre issue de la noblesse. Baigné dans une atmosphère artistique avec un oncle architecte et toute une famille joyeuse chantant le Bel Canto, il est rapidement imprégné par la virtuosité d'un sculpteur sur marbre, voisin de la famille. Cette influence restera à jamais gravée dans sa mémoire!

À Paris, après des études classiques, il suit les cours de l'École des arts appliqués, où il apprend toutes les bases de la sculpture et des matériaux, de l'architecture aussi, auprès de vieux maîtres.

Saulterre présente ses œuvres de jeunesse lors de premières expositions de peintures et de sculptures dans des lieux prestigieux de Paris. Il rencontre un succès immédiat, vend toutes ses œuvres en quelques jours et s'achète un château en ruine du XII siècle à Valence.

Saulterre a la passion de la recherche, il a le désir de créer des objets nouveaux, d'inventer des nouvelles formes, à partir de matériaux inhabituels, il en fabrique d'autres en les fusionnant. Il commence à travailler dans l'esthétique industrielle et crée, entre autres, de nombreux objets pour l'art de la table et l'art du feu, tels que la ligne "Océane "qui fleurira sur tous les abribus et bus à Paris.!

À la suite de sa réflexion sur la perception visuelle que l'on a en parcourant les grands axes autoroutiers, il a l'idée de profiter de ce grand angle pour y installer des sculptures monumentales et offrir ainsi aux voyageurs une approche nouvelle de la culture en espace public. La première sera "Le héron cendré" d'une hauteur de 8,50 mètres sur l'autoroute Chartres/Orléans en 1978.!

Impressionné par la cathédrale de Chartres, il propose en 1989 une nouvelle sculpture de 21 mètres de haut : Les Flèches des cathédrales. Œuvre symbolique qui figurera dans le Guinness des records. Suivront Sur la trace des Vikingsle Signal des AlpesÀ l'aube des temps pour ne citer que quelques-unes de ses œuvres monumentales.

Attiré par l'art asiatique, il est repéré par différentes galeries chinoises et ouvre son propre "Espace Saulterre" à Shanghai. Il réalisera quelques sculptures monumentales pour la ville, telles une" Déesse" dans le quartier français, puis "Ange et tortue glorieuse" installée au Jingan Park, ainsi qu'une série d'œuvres monumentales sur le thème des "Joséphine", ceci en vue de l'Exposition Universelle de 2010.

      Georges_Saulterre_3

Pour l'inauguration de Art Chanel, il crée une sculpture de 5 mètres de haut sur le thème de "la Création du monde". Récemment, "Éruption solaire", sculpture monumentale en coulée d'inox pour le Parc de sculptures de Quingdao!!

Les œuvres de Georges Saulterre sont créées pour être visibles par le plus grand nombre :

  • études d'esthétique industrielle ; mise au point de couverts, plats, objets en céramique, étains contemporains ;
  • sculpture Oiseau aigrette à Clamart (1975) ;
  • sculptures monumentales à la Grande-Motte (1977), à Versailles (1977) Héron cendré (1978) ;
  • Les Flèches des cathédrales (1989) sur l'autoroute A10 de Chartres-Orléans ;
  • Sur la trace des Vikings (1991) sur l'autoroute A13 ;
  • œuvres destinées aux centrales électriques de Cruas-Meysse, de Chooz (1987), de Golfech (1988) ;
  • murs en terre cuite et miroirs à La Défense (1984) et à Deuil-la-Barre (1984) ;
  • Signal des Alpes (1984) ;
  • sculpture monumentale pour Elf Nigéria (1992) et pour le district d'Isbergues (1995), trophées de l'innovation Elf et de golf Eurotunnel ;
  • fresque en grès pour une HLM à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), édition de masques pour les Ciments français ;
  • arbre en coulée d'inox pour Ugine, sculpture monumentale en inox pour un centre de formation, masque géant au bénéfice du Téléthon (1995) ;
  • À l'aube des temps, sculpture monumentale sur l'autoroute de l'Estérel : Lauréat du concours (1998).
  • création et réalisation du Mémorial de la Paix pour la commune d'Alizay (Eure) : composé de 15 personnages semblant venir d'un songe qu'elles veulent nous faire partager. En granit de plus ou moins 2 m, ces sculptures pacifiées rappellent qu'il ne faut pas perdre l'idée que la paix est un équilibre fragile (octobre 2010)5
  • interprétation de l'Aérotrain de Jean Bertin à Gometz-la-Ville (2002)6,7.
  • Argos et Paroptès en pâte de verre pour Daum (2015-2016)8
  • Éruption solaire, sculpture monumentale de 8m de hauteur en coulée d’inox pour le Committee of Qingdao National High-tech Industrial Dévellopement Zone 2015 
  • Georges_Saulterre7 Georges_Saulterre_6

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 11:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 février 2019

QUEEN - " THE SHOW MUST GO ON " 1991

MERCI A Queen Official -  LE FILM EST UN SUPERBE HOMMAGE A FREDDIE MERCURY !!!!!!!!! SITE : http://www.freddiemercury.com/

                    rapsodie

PAROLES DE LA CHANSON : 

Espaces vides, pour quoi vivons-nous? Lieux abandonnés, je suppose que nous connaissons le score Encore et encore Est-ce que quelqu'un sait ce que nous recherchons Un autre héros un autre crime stupide Derrière le rideau à la pantomime Rester en ligne Est-ce que quelqu'un veut plus le prendre Le spectacle doit continuer Le spectacle doit continuer Dans mon coeur se brise Mon maquillage peut être écaillé Mais mon sourire reste toujours Quoi qu'il arrive, je vais tout laisser au hasard Un autre chagrin d'amour une autre romance ratée Encore et encore Est-ce que quelqu'un sait ce que nous vivons Je suppose que j'apprends Je dois être plus chaud maintenant Je vais bientôt tourner au coin maintenant En dehors de l'aube se lève Mais à l'intérieur dans le noir, j'ai envie d'être libre Le spectacle doit continuer Le spectacle doit continuer, oui Ooh dans mon coeur se brise Mon maquillage…

Freddie Mercury (Farrokh Bulsara )— né le 5 septembre 1946 à Stone Town dans le protectorat de Zanzibar et mort le 24 novembre 1991 à Londres, fut un auteur-compositeur-interprète et musicien britannique, cofondateur en 1970 et chanteur-pianiste du groupe de rock Queen, au sein duquel il a établi sa réputation internationale, en compagnie du guitariste Brian May, du batteur Roger Taylor et du bassiste John Deacon, tous auteurs-compositeurs comme lui.

Avec une grande tessiture et une bonne maîtrise de quelques techniques d'opéra, il compose avec le groupe la plupart de ses grands succès, dont Bohemian RhapsodyLove of My LifeSomebody to LoveWe Are the ChampionsDon't Stop Me Now et Crazy Little Thing Called Love.

Ses performances scéniques avec Queen participent à sa grande popularité ; sa prestation en particulier au Live Aid en 1985 dans le stade de Wembley est restée célèbre.

En solo, il réalise deux albums, Mr. Bad Guy en 1985 et Barcelona en 1988, qui comprennent notamment les succès Living on My OwnI Was Born to Love You et Barcelona en duo avec Montserrat Caballé.

Il meurt à 45 ans des suites d'une pneumonie un jour après avoir révélé au public qu'il était porteur VIH et atteint du sida.

Le biopic "Bohemian Rhapsodyqui lui est consacré en 2018 rencontre un succès international et devient le film biographique musical le plus rentable de l'histoire au box-office américain et mondial.!!!

Bohemian Rhapsody de Bryan Singer, interprété par Rami Malek.!!

          Freddie

Queen est un groupe de rock britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Il est formé en 1970 par Freddie MercuryBrian May et Roger Taylor, ces deux derniers étant issus du groupe Smile. L’année suivante, le bassiste John Deacon vient compléter la formation.

Grâce à son succès et à son influence, Queen est considéré comme étant l'un des plus grands groupes de rock britannique de l'histoire. La formation a vendu plus de 300 millions d'albums à l'échelle internationale en 2009, dont 32,5 millions aux États-Unis!

Selon un sondage d'opinion commandé en Grande-Bretagne par la BBC Twoet paru en 2007, Queen est considéré comme étant le « meilleur groupe britannique de tous les temps », devançant les Beatles et les Rolling Stones.

Queen est aussi l'un des pionniers du clip vidéo, ayant exploité ce mode de communication dès 1975. Queen a conservé, après la mort de son chanteur Freddie Mercury en 1991, de très nombreux admirateurs inconditionnels dans le monde entier.!!

SITE OFFICIEL : http://www.queenonline.com/

queen_3 

       QueenPerforming1977

 

 

 

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2019

GABRIEL PACHECO

MERCI A Caballito de Madera - MUSIQUE : The Carnival Is Over - Ariadne - Artiste : Dead Can Dance - 

                       Gabriel_Pacheco

Gabriel Pacheco est un peintre et illustrateur mexicain, connu pour son style visionnaire surréaliste. Né dans la ville de Mexico en 1973, Gabriel a étudié la scénographie à l’Académie Nationale des Beaux-arts.

L’ambiance surréaliste qui se dégage de ses œuvres est inspirée par l’art de Hieronymus Bosch et Marc Chagall.

 Il est diplômé de l' École nationale de théâtre du INBA. Son travail très poétique a reçu de nombreux prix.


Voici son blog pour plus d'informations http://gabriel-pacheco.blogspot.fr/ -
SUR FB : https://fr-fr.facebook.com/gabrielpacheco00
BLOG DES LIVRES ILLUSTRES PAR L'ARTISTE : http://livresque-sentinelle.blogspot.com/2016/05/gabriel-pacheco-illustrateur.html

pacheco_4 gabriel_pacheco_17

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 février 2019

PAUL SERUSIER

MERCI A INESVIGO - MUSIQUE : La Traviata - Fantasia - Artiste : Orchestra Sinfonica Nazionale diretta & Klaus Neumann

                       the_talisman LE TALISMAN

Le Talisman de Sérusier revient au Musée d'Orsay, (jusqu'au 28 Avril 2019) telle une prophétie de la couleur. Une icône de l'art qui tient sur une planchette de bois, d'à peine 30 cm de haut. Des couleurs pures et franches qui changeront l'approche de la peinture au lendemain de l'Impressionnisme. Superbe exposition tout en intimité, d'une soixantaine de chefs-d'oeuvre.

Paul Sérusier, né le 9 novembre 1864 à Paris1 et mort le 7 octobre 1927 à Morlaix, fut un peintre postimpressionniste français, associé au mouvement des nabis.

                     Serusier_

En 1885, après avoir travaillé dans la société d'un ami de son père pendant une courte période, il entre à l'Académie Julian. D'un caractère agréable, il sympathise vite avec les étudiants et les professeurs. Son amitié avec Maurice Denis date de cette époque.

le_tisserand_de_paul_serusier___description_1888___ LE TISSERAND 1988 - SENLIS

Il passe l'été 1888 à la pension Gloanec de Pont-Aven, en Bretagne, ville qui attire alors beaucoup d'artistes français et étrangers. Là, son attention se porte sur un petit groupe d'artistes qui gravitent autour d'Émile Bernard et de Paul Gauguin. Il se rapproche d'eux et reçoit même une leçon gratuite de Paul Gauguin, lorsque ce dernier lui présente son Christ jaune.

Gauguin encourage Sérusier à se débarrasser de la contrainte imitative de la peinture, à user de couleurs pures, vives, à ne pas hésiter à exagérer ses visions, et à donner à ses peintures sa propre logique décorative et symbolique.

Sérusier revient à Paris avec un petit tableau peint sous les directives de Gauguin, et le montre avec enthousiasme à ses compagnons, partageant ainsi ses nouvelles idées apprises de Gauguin.

Le tableau est alors appelé "Le Talisman". Des débats se développent entre lui et les autres étudiants. L'été 1889, Sérusier revient dans la région de Pont-Aven et s'installe au village du Pouldu, dans la petite auberge de Marie Henry, qui devient rapidement le foyer de l'École de Pont-Aven.

Avec ses proches, Pierre BonnardMaurice DenisHenri-Gabriel Ibels et Paul-Élie Ranson, qui partagent ses idées, Sérusier forme un groupe, les nabis (« prophète » en hébreu).

Ils se rencontrent régulièrement pour parler de théories de l'art, de symbolisme, d'occultisme et d'ésotérisme. Plus tard, Armand SeguinÉdouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel rejoignent le groupe. Cependant, après le départ de Gauguin pour Tahiti en 1891, les liens du groupe se relâchent et chacun prend une direction individuelle. L'été 1891, Sérusier délaisse Pont-Aven et le Pouldu en s'installant à Huelgoat, où il revient pendant l'été 1892 et où il rencontre l'actrice polonaise Gabriella Zapolska. Il peint des figures monumentales et solides de paysans bretons. Sa palette change, il n'utilise plus de couleurs pures mais les rompt avec du gris.

À partir de 1893, il s'installe en compagnie de Gabriella Zapolska à Châteauneuf-du-Faoudans le Finistère, lieu qui restera son domicile principal jusqu'à la fin de sa vie.

Il passe ses hivers à Paris, travaillant avec son ami Lugné-Poe, fondateur du théâtre de l'Œuvre. Beaucoup d'artistes nabis, Sérusier inclus, travaillent aux décors et costumes du théâtre symboliste. Dans ces travaux, les artistes expriment leur idéal de simplification et de synthèse de plusieurs moyens d'expression.

En 1895, Sérusier accepte une invitation de son ami, Jan Verkade, à visiter le monastère bénédictin de Beuron, en Allemagne. Les moines-artistes du monastère ont des principes selon lesquels les lois de la beauté seraient divines, mystérieusement cachées dans la nature, et ne pourraient être révélées qu'aux artistes possédant un sens des proportions et de l'harmonie des formes (« Dieu fit le Saint-Esprit selon la mesure, le nombre et le poids 

 Cette doctrine l'enthousiasme et, de retour à Paris, il tente de convaincre ses amis de sa nouveauté et de son importance, mais elle ne rencontre pas le succès escompté et Sérusier prend de la distance envers ses anciens amis. Après plusieurs voyages à Beuron, il applique la doctrine des moines en développant un art reposant sur le calcul et les mesures.

Ses études tardives sur l'art égyptien, les primitifs italiens et les tapisseries du Moyen Âge le mènent à produire des œuvres décoratives.

Sérusier enseigne régulièrement à l'Académie Ranson à Paris à partir de 1908.

En 1921, il publie "ABC de la peinture," un court traité dans lequel il développe une théorie des courbes et des formes simples, une théorie des couleurs et une méthode de recherche des couleurs sourdes. Il s'agit du mémoire de toutes ses recherches esthétiques.

Sérusier s'éteint en 1927 à Morlaix. La revue L'Art et les Artistes publie à cette date un long article sur son œuvre!!

              paul_serusier

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 février 2019

BERNARD DIMEY - " JE NE DIRAI PAS TOUT"

MERCI A AurelienMeursault -  BERNARD DIMEY UN IMMENSE POETE - IL EST INTERDIT DE L'OUBLIER!!!!!!!!

SITE A VOIR SUR MON BLOG D'ISIS : http://parolesdedimey.free.fr/dimey.html

     bernard_Dimey

Bernard Dimey, né Bernard Georges Lucide Dimey le 16 juillet 1931 à Nogent-en-Bassigny (Haute-Marne) et mort le 1er juillet 1981 dans le 18e arrondissement de Paris1, fut un poète, auteur de chansons et dialoguiste français.

Il commence à faire de la radio, puis écrit dans la revue Esprit. Il s'intéresse à la peinture (il a peint sous le nom de Zelter). Il s'installe à Paris à 25 ans sur la Butte Montmartre dont il sera un « amoureux ». Il ne la quittera plus. Il y fréquente les bistrots où il rencontre les artistes qui deviendront ses amis : Francis LaiCharles AznavourLéo Ferré. Et il commence à écrire ses poèmes, dont beaucoup deviendront des chansons, et des textes de chansons.

Quelques-unes de ces chansons ont obtenu un grand succès et sont restées dans les mémoires : SyracuseMémèreMon truc en plume. Il est ainsi chanté par de nombreux interprètes, dont Yves MontandCharles AznavourSerge ReggianiHenri SalvadorPatachouJuliette GrécoLes Frères JacquesMouloudjiJean-Claude PascalMichel Simon (Mémère), JehanVéronique Soufflet, sa fille Dominique Dimey et très récemment Iggy Pop.

Plusieurs de ses poèmes sont en argot dans la tradition gouailleuse de Bruant. Quelques-uns sont des monologues faisant s'exprimer des personnages du vieux Montmartre qu'il a connu, par exemple des travestis.

Au cinéma il écrit ou co-écrit quelques dialogues dont Le Magot de Josefa. Il est aussi acteur dans Tant qu'on a la santé de Pierre Étaix

Ayant soif d'absolu, il aurait aimé croire au superbe paradis de son enfance. L'appétit de vie de cet ogre chaleureux qui brûle la chandelle par les deux bouts ne saurait cacher son mal de vivre et la menace obsédante de la mort qui pesait sur lui.

Pour lui, la poésie, c'est « mettre sa nuit en lumière ». Cette belle métaphore de Jean Cocteau, il la reprend à son compte dans les poèmes du recueil "Le Milieu de la nuit."

Il partagea sa vie avec Yvette Cathiard, artiste-peintre, sculpteur, qui écrira "La Blessure de l'Ogre," ouvrage retraçant leurs quatorze ans de vie commune. Ce livre publié en 1993 aux éditions Christian Pirot a obtenu le grand prix de littérature Charles Cros. (voir sur ce blog)

La rue Bernard-Dimey est nommée en son honneur par la postérité dans le 18e arrondissement de Paris.

  • Chaque année, aux alentours du 10 mai, un festival lui est consacré dans sa ville natale à Nogent;
  • Le documentaire Bernard Dimey, poète et pourquoi pas ?(diffusé sur France 3 Grand Est, en mai 2017) lui est entièrement consacré : à travers de nombreuses archives et plusieurs témoignages, le film évoque ainsi le parcours de ce poète et parolier méconnu5;
  • Renaud lui rend un hommage bref, mais sans ambages, en le citant dans Mon bistrot préféré au milieu des très grands noms de la poésie et de la chanson ;
  • Jacques Debronckart lui dédiera une chanson admirant en lui le beau vieillard, bel enfant, ayant parcouru les océans de l'amertume ;
  • Serge Reggiani aura fait connaître au grand public Il ne faudra jamais.  (TOUTE LA SUITE SUR WIKIPEDIA)bernard_Dimey_2 BERNARD_dimey

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 10:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 février 2019

TEMPLES D'ANGKOR - CAMBODGE

MERCI A Zapping Nomade - Les 12 plus beaux temples du Cambodge  -   https://www.france.tv/documentaires/v...

UNE PROMENADE VIRTUELLE POUR UN LUNDI D'HIVER!!

        cambodge_authentique

Le Cambodge actuel se veut l’héritier de l’Empire khmer qui domine la majeure partie de la péninsule indochinoise au XIIe siècle. De nombreux temples sont alors érigés sur l’ensemble du territoire, dont le plus notable est Angkor Vat.

S’ensuit un long déclin au profit du Siam à l’ouest puis de l’Annam à l’est ; l'affaiblissement prend fin avec la mise sous tutelle du pays par la France, à la suite de la signature d’un traité de « protectorat » en 1863.

Les milieux nationalistes instrumentalisent par la suite le déclin, en attribuant la responsabilité aux différents dirigeants qui se succèdent et qui par intérêt permettent cette décadence. Il convient selon leur doctrine de les écarter pour pouvoir renouer avec les fastes d’antan.

Le retour à la gloire d’Angkor est sous plusieurs formes le message principal de la plupart des dirigeants de la seconde moitié du XXe siècle

Le tourisme est l'activité économique en plus forte croissance du Cambodge. Le nombre de visiteurs a ainsi été multiplié par deux entre 2000 et 2010. En 2010, les touristes sud-coréens, japonais, chinois et vietnamiens étaient les visiteurs du royaume les plus nombreux. L'industrie touristique est la première source de devises du Cambodge et les fortes perspectives de croissance du secteur entraînent le développement de gigantesques projets à Siem Reap et Sihanoukville, les deux principales destinations touristiques du pays. Il y a malheureusement, en raison de cette activité, un problème d'exploitation sexuelle des enfants qui cause la propagation du sida!!!

Le Cambodge est un pays d’Asie du Sud-est aux paysages variés : plaines de basse altitude, delta du Mékong, montagnes et littoral du golfe de Thaïlande. Phnom Penh, sa capitale, abrite le Marché central art déco, l’étincelant Palais royal et les expositions historiques et archéologiques du Musée national du Cambodge.

Dans le nord-ouest du pays, on peut admirer les ruines du temple d’Angkor Vat, un immense complexe en pierre bâti sous l’Empire khmer.

(SUITE SUR WIKIPEDIA ET AUTRES)

voyage_angkor_cambodge_ ANGKOR

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2019

SUSAN HERBERT

MERCI A Vittorio Gifra - ON SE LASSE PAS DES CHATS DE SUSAN HERBERT!

Susan Herbert (1945-2014) était l'une des artistes de chat contemporains les plus distinctifs. 

                susan_herbert

Née dans une banlieue de Londres, 1945/ 

Elle a étudié à la Ruskin School of Drawing and Fine Art de l'Université d'Oxford. 

Ses premières expériences professionnelles se font dans les box-offices du Théâtre Royal Shakespeare, dans le village natif de célèbre auteur, Stratford-upon-Avon. Viennent ensuite le Colisée de Londres, le Théâtre Royal de Bah, etc. Ces expériences lui permettent d'exposer ses œuvres, notamment les portraits de chats aux allures de véritables comédiens.

Elle devient une artiste indépendante et elle expose à la Kings Cross Gallery de Bath. Ses œuvres passent outre-Atlantique, puisqu'une série de cartes imprimées sort aux États-Unis, au début des années 1980. La consécration vient lors d'une exposition à la Crypt Gallery de Londres, en 1990.

Mais les expositions ne sont pas les seuls volets de son œuvre, puisqu'elle publie des livres illustrés, tels que "Les Chats impressionnistes", en 1992. À partir de 1995, elle se lance dans une tournée mondiale de ses expositions!

Elle a été l'auteur et l'illustratrice de la Galerie d'art des chats , L'histoire de l'art occidental des chats , un journal d'un chat victorien , des chats médiévaux, des chats impressionnistes, des chats préraphaélites, des chatsShakespeare, des chats d' opéra et des chats de cinéma !

Son œuvre est marquée par la figure animale du chat. Elle disait, en effet, que "le chat est le seul et unique héros de l'histoire de l'art". Elle dispose d'une collection impressionnante, qui représente trois millénaires d'expression artistique basée sur les chats.

Le sarcophage de Toutankamon, par exemple, de même que des toiles de Michel-Ange, ou Velasquez. 

Les tableaux qu'elle a réalisés sont nombreux : près de deux cents. Ils sont souvent inspirés de personnages théâtraux ou de personnages légendaires, qu'elle dessine comme des chats : "Hansel et Gretel," "Henri VIII et ses six reines", "l'Autoportrait" de Rembrandt, "La Juliette" de William Shakespeare, etc. Autant de personnages qui n'ont plus une forme humaine, mais une forme animale.

Pour quelle raison ? La même raison invoquée précédemment : le félin est le seul héros de l'histoire de l'art !

LIVRES EN VENTE SUR AMAZON.FR 

Susan_hervert_7 susan_herbert_4

 

 

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2019

LUDMILLA TCHERINA -

MERCI A Curtis Hayden -  INTERVIEW François Chalais 1962 

Ludmila Tcherina, pseudonyme de Monique Tchemerzine, fut une danseusetragédienneécrivainepeintre et sculptrice , actrice (25 films) Française née le 10 octobre 1924 à Paris 15, décédée le 21 mars 2004 (à 79 ans) à Paris 16e

                 LUDMILLA_FILM  ACTRICE

La danseuse étoile

Au cours de sa carrière, Ludmila Tcherina a interprété les plus grands rôles du répertoire classique sur les plus grandes scènes lyriques du monde : l'Opéra de Paris, la Scala de Milan (Giselle en 1954 sous la direction d'Arturo Toscanini) ou le Metropolitan Opera de New York. Elle est la première danseuse occidentale à se produire au théâtre Bolchoï (Giselle en 1959) et au Kirov de Saint-Pétersbourg.

Elle personnifie la Lumière du ballet Excelsior au Théâtre communal de Florence lors du Maggio Musicale Fiorentino de 1967.

Elle interprète les principaux ballets russes de Serge Diaghilev, notamment les personnages créés par Anna Pavlova (Le Spectre de la rose) et Tamara Karsavina(Shéhérazade).

Elle crée parallèlement de nombreux ballets contemporains pour Serge LifarGeorge BalanchineRoland PetitMaurice Béjart, mais danse aussi au sein de la compagnie qu'elle a créée.! (SUITE SUR WIKIPEDIA)

LUDMILLA_DANSE LES CONTES D'HOFFMAN

Le peintre et le sculpteur

Peintre et sculpteur depuis sa jeunesse, elle expose dès les années 1960 dans toutes les grandes capitales.

À Paris, son exposition à l’hôtel de Sully, parrainée par André Malraux, et l’exposition autour de son Dynamogramme où elle allie peinture et danse au Centre Georges Pompidou, ont fait découvrir sa théorie de l'« art total » dont tous les aspects naissent du souffle et du mouvement.

En 1973, elle exécute un fusain préparatoire à un bronze, L'Envol, puis Élan déployé au sujet duquel elle dit : « Je ne peux créer qu'à travers des mouvements représentant la Vie, la Mort, l'Amour, les trois thèmes dominants de la danse » En 1978, Fusain et Salomé (huile sur toile), Cri Bleu et Dionysie, deux autres huiles sur toiles, et L'Âme et la danse (huile) ainsi que de nombreux dessins et gouaches.

En 1991, Ludmila Tcherina conçoit et réalise Europe à cœur, une sculpture monumentale de 12 mètres de haut, officiellement choisie par la Communauté européenne pour symboliser l’Europe unie (placée sous le parrainage de la Fondation de l'Europe des Sciences et des Cultures). Elle est dévoilée au Musée d'art moderne de la ville de Paris en mars 1992. Une version en résine blanche se trouve devant le pavillon européen de l’Exposition universelle de Séville. La version en bronze est installée devant le Parlement européen de Strasbourg au printemps 1994. Cette sculpture a été déplacée sur le parvis du nouveau Parlement, place Louise-Weiss, elle a été officiellement dévoilée le 13 décembre 2000 par Nicole Fontaine, présidente du Parlement européen. En 1997 une médaille commémorative utilisant le visuel de la sculpture Europe à cœur a été éditée par la Fondation de l'Europe des sciences et des cultures.

En 1994, elle conçoit et réalise "Europa operanda", avec le parrainage de la Fondation de l'Europe des sciences et des cultures, une sculpture monumentale en bronze pour le terminal français d'Eurotunnel à Calais. Cette sculpture a été présentée officiellement, à Calais-Coquelle, à la reine d'Angleterre et au président de la République française, le 6 mai 1994 lors de l'inauguration du Tunnel sous la Manche. Le prototype en résine est exposé à la partie haute de la Gare de Paris-Nord depuis juin 1995. 

"Europa operanda" symbolise l’esprit de création et la construction de l'Europe.

                 europe_a_coeur_

Les dernières recherches plastiques de Ludmila Tcherina s'attachent à prolonger cette conception d'un art total qui constitue son destin artistique depuis ses débuts : « une vision synthétique du mouvement, du geste créateur traduit dans l'espace de la même manière que par la chair du danseur, le trait sur la toile, le volume du bronze ou une certaine vision de l'avenir »! 

ludmila_peintre ludmila_tcherina_lenvol

 

Distinctions :

  • 1950 : Festival du Cinéma de Vichy : Prix de la meilleure interprétation féminine pour La nuit s'achève
  • 1950 : Festival des Films de Danse : Meilleure interprétation pour le ballet À la mémoire d'un héros (Bonaparte)
  • 1950 : Grand prix de la Danse (Amérique du Sud) pour Mephisto-Valse
  • 1950 : Grand prix d'interprétation féminine (États-unis) pour Les Contes d'Hoffmann
  • 1956 : Médaille d'argent de la Ville de Paris
  • 1957 : Chevalier dans l'ordre de la Courtoisie française
  • 1959 : Médaille d'argent du souvenir
  • 1959 : Oscar de la popularité pour la danse (Italie)
  • 1962 : Cinq étoiles de la critique (plus haute récompense décernée par la presse pour le meilleur film étranger de l'année aux États-unis) pour Les Amants de Teruel
  • 1962 : Nommée chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres par André Malraux, ministre des Affaires culturelles
  • 1970 : Nommée chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur par Edmond Michelet, ministre des Affaires culturelles
  • 1970 : Médaille de vermeil de la Société d'encouragement au progrès
  • 1971 : Médaille d'or du prix Leonardo da Vinci
  • 1973 : Prix d'honneur du GEMAIL, âme de la Lumière
  • 1975 : Festival de Monte-Carlo : Meilleure interprète féminine pour La Reine de Saba
  • 1978 : Médaille de vermeil de la Ville de Paris, remise par Jacques Chirac, maire de Paris
  • 1979 : Nommée chevalier dans l'ordre des Palmes académiques par Christian Beullac, ministre de l'Éducation nationale
  • 1980 : Nommée officier dans l'ordre de la Légion d'honneur par Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture.

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 10:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 février 2019

ARTISANAT MALGACHE - EXPO ART MALGACHE QUAI BRANLY

MERCI A sergemarizy - Émission TV Zone Australe (Antenne Réunion) Film de Serge Marizy et Manon Lechevallier à Antananarive sur l'artisanat Malgache.

ARTISANAT MALGACHE : https://www.madagascar-island.com

                              artisanat_de_madagascar_baobab_en_raphia_sur_hautex1

Expo - Madagascar au musée du quai Branly

MERCI A RFI   -    EXPOSITION QUAI BRANLY  PARIS - EN 2018/FIN JANVIER 2019

Madagascar : une Grande Île et des grands arts au musée du Quai Branly

Madagascar : une Grande Île et des grands arts au musée du Quai Branly

C’est la première grande exposition sur les arts de Madagascar. Organisée en collaboration avec le Metropolitan Museum à New York et celui du Musée d’art et d’archéologie de l’université d’Antananarivo,

l’exposition du musée du Quai Branly montre la beauté, la subtilité, la spécificité et la diversité de ces arts : tissus, perles, peintures, architecture, sculptures, vanneries, photographies… Et elle répond à la question si des œuvres d’art malgaches sont concernées par la question de la restitution d’œuvres d’art à l’Afrique.

Avec le commissaire Aurélien Gaborit, responsable de collections Afrique au musée du quai Branly et responsable du Pavillon des Sessions au Musée du Louvre, Stéphane Martin, président du Musée du Quai Branly et Pierrot Men, photographe malgache.

            art_malgache_2 

                     vue_de_lexposition_madagascar_musee_du_quai_branly_jacques_chirac_16_800x0

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2019

LES ARTS DE L'ISLAM - LOUVRE PARIS

MERCI A Saadane Benbabaali -écrivain, essayiste, traducteur, il enseigne la littérature classique arabe à Paris 3. Il est originaire originaire de Médéa en Algérie mais vit et travaille en France.

Il a publié :

  • "Nous sommes tous des idolâtres", avec P. Levy et B. Ginisty, Bayard, Paris, 1993.

  • La plume, la voix et le plectre, avec Beihdja Rahal, Barzakh, Alger, déc. 2008.  

Auteur de nombreux articles et communications sur la littérature andalouse :

                      faro

LE LOUVRE : https://www.louvre.fr/departments/arts-de-lislam

C’est en 1893 qu’une section des « arts musulmans » est créée au musée du Louvre et en 1905, une première salle dédiée à la collection islamique est ouverte au sein du département des Objets d’art. La collection s’agrandit ensuite considérablement sous l'impulsion de conservateurs et notamment de Gaston Migeon. Le legs de la baronne Delort de Gléon, en 1912, enrichit la section d'objets prestigieux issus de la collection de son mari et débouche sur l’ouverture d’une salle « Delort de Gléon » en 1922, dans le pavillon de l'Horloge.
En 1932, un département des arts asiatiques est créé et les collections islamiques lui sont rattachées. Après la seconde guerre mondiale, en 1945, alors que les œuvres d'Extrême-Orient sont transférées au musée Guimet, une section islamique est créée au sein du département des antiquités orientales.

En 1993, la création du grand Louvre et le départ du ministère des finances de l’aile Richelieu permettent le déploiement des collections de la section dans un espace muséographique comptant alors 1 000 m2.

La section des arts de l’Islam devient un département à part entière en 2003, date de sa création.  Ses espaces sont ensuite fermés au public en 2008 afin de procéder à l’inventaire minutieux de la collection et à une vaste opération de restauration de ses œuvres.

Depuis septembre 2012, de nouveaux espaces délicatement insérés entre les façades restaurées de la cour Visconti accueillent le département. L’œuvre des architectes Rudy Ricciotti et Mario Bellini, un écrin surmonté par une couverture de verre dorée et tissée d’un fin réseau métallique ondulant, met en lumière l’une des collections d’art islamique les plus riches et les plus belles du monde!

                           departement_art_de_l_islam_louvre

louvre

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]