LE BLOG DE FANFG

19 septembre 2017

ALFRED SISLEY - LE PEINTRE DES CIELS

Grand peintre de la Nature .Il a su recréer chaque saison avec un tel talent que ses tableaux nous font vibrer de ses propres sensations dans tous ces lieux si proches de nous où il a planté son chevalet pour le plaisir de nos yeux et de tous nos sens à la fois . Par Tescach ( J.B.)


tes cach  :  "Nocturno Nº 1 Op. 9/1" de The Wedding Band 

Alfred Sisley, né le 30 octobre 1839 à Paris, et mort le 29 janvier 1899 à Moret-sur-Loing, fut un peintre et graveur anglais, ayant principalement vécu et travaillé en France, représentatif du mouvement impressionniste.

Sisley est aujourd’hui considéré comme l’impressionniste même : l’essentiel de son inspiration c’est le paysage. Les personnages dans ses peintures ne sont que des silhouettes ; en outre les portraits de ses proches (femme et enfants) et les quelques natures mortes sont rares.

Selon Gustave Geffroy, l’un de ses premiers historiographes, Sisley vouait en effet un amour instinctif au paysage. Pour lui il n’y avait dans la nature rien de laid dès lors qu’il s’agissait du rapport entre le ciel et la terre. Sisley écrivit : « toutes les choses respirent et s’épanouissent dans une riche et féconde atmosphère qui distribue et équilibre la lumière, établit l’harmonie » Pour le critique d'art Raymond Cogniat, « l'espace de Sisley respecte les trois dimensions et la troisième, en exprimant la fuite vers le lointain, en suggérant des prolongements à droite et à gauche, crée bien cette impression de fenêtre ouverte par laquelle on a parfois défini l'Impressionnisme »

Sisley choisit inlassablement pour sujet de ses toiles le ciel et l’eau animés par les reflets changeants de la lumière dans ses paysages des environs de Paris, la région de Louveciennes et de Marly-le-Roi. La région de Moret-sur-Loing eut notamment une incidence toute particulière sur l'œuvre de Sisley, comme en témoigne Un soir à Moret. Fin d'octobre, peint en 1888. Il s’inscrit dans la lignée de ConstableBonington et Turner. S’il subit l’influence de Monet, il s’éloigne de son ami par sa volonté de construction qui lui fait respecter la structure des formes.

Se montrant sensible à l’écoulement des saisons, il aimait à traduire le printemps avec les vergers en fleurs ; mais ce fut la campagne hivernale et enneigée qui attira particulièrement Sisley dont le tempérament réservé préférait le mystère et le silence à l’éclat des paysages ensoleillés de Renoir.

On connait 960 huiles sur toile, 100 pastels et de nombreux autres dessins, produits par Sisley bien qu'il n'eût vécu que 59 ans. Un nombre impressionnant de faux Sisley ont été découverts. À côté de ses faux, des œuvres réalisées par sa fille Jeanne, vers 1895, portent légitimement la signature Sisley!!  (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                       pont_moret_sisley2  Pont Moret sur Loing 

 

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2017

CATHEDRALE SAINT SAUVEUR - AIX EN PROVENCE

MERCI A Movielunatic !!! UNE VISITE TRES INTERESSANTE EN PLUS DE L'EXPO SISLEY !!

La cathédrale Saint-Sauveur est une cathédrale catholique romaine située dans la rue Gaston de Saporta à Aix-en-Provence. Cet édifice, construit sur l'emplacement du forum antique et, selon la légende, sur les fondations d'un ancien temple dédié au dieu Apollon, rassemble une multitude de styles architecturaux, du fait des nombreux remaniements qu'elle subit au fil des siècles. Ses dimensions sont de 70 mètres de longueur sur 46 mètres de largeur. Son élévation est de 20 mètres sous la clé de voûte.

De la façade, on distingue trois étapes de construction du bâtiment : tout d'abord la façade nue de la nef romane a été construite au XIIe siècle, suivie quelques années plus tard par le mur fait de blocs antiques à bossages, montés à joints vifs sur des lits de filasse. Le seul élément récent est le portail qui ferme la nef gothique et qui est daté du XVIe siècle.

Autour de la cathédrale sont construits au fil des siècles des bâtiments qui lui sont accolés, comme le bâtiment claustral de la communauté des chanoines (fin du XIIe siècle), les bâtiments du cloître (XIe au XIIIe siècles) ou le clocher (achevé en 1425).

C'est l'église cathédrale de l'archidiocèse d'Aix-en-Provence. Elle est dédiée au saint Sauveur (Jésus-Christ).

La cathédrale se situe sur le trajet de l'ancienne via Aurelia. Un fragment de mur romain ainsi que les colonnes du baptistère semblent avoir forgé la légende selon laquelle Saint-Sauveur fut érigé sur l'emplacement d'un temple antique dédié à Apollon. L'historien Pitton (1654) affirmait que ce temple était dédié à une divinité solaire, s'appuyant sur la découverte d'une statue à la cuisse découverte pour justifier ses dires.

Selon la tradition chrétienne, saint Maximin, venu de Palestine avec Marie-Madeleine sur une barque appartenant à Lazare, édifia sur le site une modeste chapelle dédiée au saint Sauveur.  (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                                        st_sauveur

 

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2017

ALFRED SISLEY - EXPO A AIX EN PROVENCE

DEMAIN BALADE DES SENIORS!!!!!!!!!! NOUS ALLONS NOUS REGALER!!

Jusqu'au 15 octobre 2017 Alfred Sisley, maître impressionniste, n'avait pas été exposé en France depuis au moins 15 ans. L'Hôtel Caumont Centre d'Art rend hommage à ce peintre d'exception, qui a su modeler la lumière, réinventer les cadrages, et nous livrer une vision simple et ô combien paisible de la vie. Suivez-le au travers de ses plus grands chefs-d'oeuvre dans un parcours d'exposition éblouissant, ici, à Aix-en-Provence.!!

                                         AFFICHE_SISLEY

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 septembre 2017

UNE JOLIE BALADE EN MUSIQUE - "LA NATURE" LA PLUS GRANDE OEUVRE D'ART!!!!!!

MERCI A Edith Durouchard    -  ADMIRONS LA NATURE MERVEILLEUSE!!!

La nature est un mot polysémique, qui a plusieurs sens fondamentaux : la composition et la matière d'une chose (ce qu'elle est, son essence), ainsi que l'origine et le devenir d'une chose dans sa spontanéité et sa léthargie temporelle (libre d'une fin, la nature humaine). Il définit l'ensemble des systèmes et des phénomènes naturels (et humains, qui sont aussi reconnus comme des composés de la nature).

Au sens commun, la nature regroupe :

Face au constat des répercussions négatives des activités humaines sur l'environnement biophysique et la perte accélérée de naturalité et de biodiversité au cours des dernières décennies, la protection de la nature et des milieux naturels, la sauvegarde des habitats et des espèces, la mise en place d'un développement durable et raisonnable et l'éducation à l'environnement sont devenues des demandes pour une grande partie des citoyens de la plupart des pays industrialisés. Les principes de l'éthique environnementale, de nouvelles lois et des chartes de protection de l'environnement fondent le développement d'une idéologie culturelle humaine en relation avec la biosphère.

Destruction de la nature  : Voir les thèmes suivants :

  • Irradiation
  • Pollution, émissions de gaz à effet de serre
  • Exploitation de ressources naturellesdéforestationpêcheagriculture
  • Ignorance de l'environnement biophysique, de l'écologie
  • Protection de la nature :

    Le chef Raoni, un des porte-parole amérindiens des opposants à la déforestation de l'amazonie.

    Les associations d'étude et de protection de la nature sont des acteurs majeurs dans le domaine de la protection de la nature. En France près de 3000 associations locales se regroupent au sein de la fédération nationale France Nature Environnement. Un certain nombre d'association d'envergure départementale ou régionale déclinent cette appellation nationale en fonction des territoires concernés (ex: Mayenne Nature Environnement ou Sologne Nature Environnement). En France, la protection de la nature a sa place dans l'enseignement agricole : il existe un BTSA GPN (Gestion et Protection de la Nature). Des professions tels que les gardes particuliers des bois et forêts bénévoles ou professionnels, assurent aussi la surveillance des espaces naturels. La formation est dispensée par des organismes tels que l'EPSECO (source SIGP31).

    Voir :

    • Naturalité
    • Conservation de la nature
    • Droit de l'environnement     (LA SUITE SUR WIKIPEDIA)  

      Galunggung  Les grandes forces du monde physique ont habituellement été considérées comme « naturelles » ; l'Homme n'ayant pas ou très peu de prise sur elles.

    • cyclone  Cellules cycloniques. Les phénomènes météorologiques et le climat, peuvent aujourd'hui être affectés par les activités humaines.

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 10:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 septembre 2017

BALTHUS

ElegMusicArt  -    Music, Kevin MacLeod Artist's Dreams Become Real, Creative Commons Attribution under licensed.

Balthuspseudonyme de Balthasar Kłossowski, parfois dit Kłossowski de Rola, né à Paris le 29 février 1908, mort à Rossinière (Suisse) le 18 février 2001, fut un peintre figuratif français d'origine polonaise.   Il est le frère de l'écrivain et dessinateur Pierre Klossowsk !

Balthus naît à Paris, mais sa famille, du fait de ses origines, se réfugie en Suisse lors de la Première Guerre mondiale. Ses parents se séparent peu après et Balthus passe son enfance avec son frère Pierre dans la région de Genève, près de leur mère et bientôt de Rilke.

"Baladine" rencontre le poète Rilke en 1919 : le jeune Balthasar Klossowski a 11 ans. Le garçon publie son premier livre de dessins, Mitsou, sous l'impulsion de ce mentor, lorsqu'il a quatorze ans. Il signe le recueil du surnom de « Baltusz » qu'on lui donnait à l'époque et qu'il transformera en « Baltus », puis en « Balthus » par la suite. Durant son adolescence, il rencontre les nombreuses relations de sa mère et de Rilke qui viennent lui rendre visite : André GideMaurice DenisPierre Bonnard.

Balthus repart pour Paris avec sa mère et son frère en 1924. Il y suit l'enseignement de Pierre Bonnard et de Maurice de Vlaminck. Il peint ses premiers tableaux, copie des œuvres au musée du Louvre. En 1926, il va en Italie étudier les peintres de la Renaissance, en particulier les fresques de la Légende de la Vraie Croix de Piero della Francesca à Arezzo, ainsi que celles de Masaccio à Florence.

En 1929, il expose pour la première fois à Zurich, sans grand succès.

                                         
                                      L'atelier de Balthus, cour de Rohan à Paris.

Balthus s'installe à Paris en 1933, dans un premier temps au 4, de la rue de Furstemberg dans le quartier Saint-Germain-des-Prés puis, non loin de là, à partir de 1936, cour de Rohan (quartier de la Monnaie) où il résidera plusieurs années. Il entre en contact avec le mouvement surréaliste par l'intermédiaire de Pierre Loeb, mais il ne se sent guère de point commun avec la mouvance d'André Breton. Il expose en 1934 une série de tableaux mettant en avant des jeunes filles à la pose équivoque, thème qui fera sa célébrité.

En 1950, il effectue les décors de l'opéra Cosi fan tutte de Mozart au festival d'Aix-en-Provence.

En 1953, Balthus quitte Paris pour le château de Chassy, à MontreuillonNièvre, dans le Morvan, en Bourgogne, où il reste jusqu'en 1961, après l'avoir loué puis acheté. Il y achève La Chambre et Le Passage du Commerce-Saint-André (1952-1954, collection particulière). Il y peint plusieurs paysages, vus de ses fenêtres, dont les deux Jeune fille à la fenêtre, de 1955 et 1957, deux portraits de Colette, la fille des métayers de Chassy. Il se crée un personnage de dandy et d’aristocrate « féodal », ainsi qu’il se décrivait, son appartenance à la noblesse restant non établie!.

En 1961, Balthus est nommé directeur de l'Académie de France à Rome, à la Villa Médicis, par André Malraux. Setsuko Ideta, jeune étudiante japonaise dont il est amoureux, l'y rejoint. Elle lui sert de modèle dans plusieurs tableaux dont La Chambre turque (1963-1966, Paris, Centre Georges-Pompidou). Il l'épouse en 1967 au cours d'un voyage au Japon. Lors de son séjour romain, il rénove le palais et restaure les jardins en leurs redonnant l'esprit qu'ils avaient au XVIe siècle. Il réalise alors le Carré des Niobides, fontaine à partir de plâtres de statues antiques.

                                                           
                                         Le Carré des Niobides imaginé par Balthus à la Villa Médicis.

En 1977, à la fin de son mandat romain, le peintre prend le thé au Grand Chalet de Rossinière, en Suisse, s'en éprend et l'achète. Il y vivra jusqu'à sa mort avec son épouse et sa fille, Harumi. Il présente ses toiles à de nombreuses expositions de par le monde et il est encensé par la presse et les critiques.    Balthus a été président des « Amis de Courbet » de 1992 à 1998.

L'œuvre peinte de Balthus est relativement peu abondante : l'artiste aurait réalisé durant sa vie trois cents peintures environ, dont beaucoup ne sont pas datées. Artiste méticuleux — certains tableaux nécessitant plusieurs années pour être achevés et après de nombreuses études préparatoires —, Balthus est resté célèbre pour ses tableaux de jeunes filles nubiles, souvent peintes dans des poses ambiguës, jouant sur l'idée de l'innocence perdue à l'adolescence.

« Je vois les adolescentes comme un symbole. Je ne pourrai jamais peindre une femme. La beauté de l’adolescente est plus intéressante. L’adolescente incarne l’avenir, l’être avant qu’il ne se transforme en beauté parfaite. Une femme a déjà trouvé sa place dans le monde, une adolescente, non. Le corps d’une femme est déjà complet. Le mystère a disparu. »

Il reste un artiste figuratif à une époque où l'abstraction est reine.

                                         balthus

Posté par LE BLOG DE FANFG à 10:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 septembre 2017

LE SCRIBE ACCROUPI - BLOG HISTOIRE DE L'ART

LANCEMENT DU BLOG DE "SCRIBE ACCROUPI"  :   www.scribeaccroupi.fr     -         Scribe Accroupi sur YOUTUBE 

Ce Blog rend compte de ma vie au Louvre, de mes visites de musées et d’expositions, de mes découvertes et de mes rencontres.
Il n’est pas géré par le Musée du Louvre mais par mon humble secrétaire personnel, grand Ami du Louvre, visiteur compulsif de musées et d’expositions, amoureux des Arts, passionné par la photographie et la vidéo.

 

IDENTITE DE CE PERSONNAGE CELEBRE AU LOUVRE

Retrouvé anépigraphe, aucun élément ne permet d'identifier le scribe du Louvre. L'inscription hiéroglyphique donnant le nom du personnage devait probablement se trouver sur un socle aujourd'hui manquant, vraisemblablement perdu lors de la fouille.

Quoi qu'il en soit, cette statue de scribe représente un personnage très important de son époque : il ne s'agit en aucun cas d'un fonctionnaire comme les autres. Se faire représenter en scribe était une marque d'appartenance à l'élite sociale à l'Ancien Empire : le personnage représenté ici n'était probablement pas un scribe dans la réalité. Les fils des pharaons se faisaient représenter assez souvent de cette manière. Il est donc fort possible que le scribe accroupi du Louvre soit la représentation d'un fils de pharaon de la IVe ou Ve dynastie, hypothèse qu'étaie la très grande qualité de la sculpture.

Quand il fut retrouvé en 1850 il était placé dans la chapelle de culte de la tombe : la statue participait aux cérémonies et recevait les offrandes pour le défunt. Sa fonction avait donc un caractère funéraire.  (SUITE WIKIPEDIA)

                                                             scribe_accroupis

 

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 septembre 2017

CHEFS D'OEUVRES MECONNUS DU LOUVRE

MERCI AXOLOT    Musée du Louvre

  N'hésitez pas à partager, liker et commenter cette vidéo ! Abonnez-vous à la chaîne YouTube du Louvre : https://www.youtube.com/user/louvre Carte blanche à AXOLOT, lors d'un jour de fermeture au Louvre. Le YouTubeur vous donne rendez-vous aussi sur sa chaîne pour un 2e film sur "Les curiosités du Louvre" : https://www.youtube.com/watch?v=XhoZz...

                                      

                                            AXOLOT

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2017

LES CURIOSITES DU LOUVRE

MERCI A AXOLOT - Carte blanche à AXOLOT, lors d'un jour de fermeture au Louvre.

N'hésitez pas à partager, liker et commenter cette vidéo ! Abonnez-vous à la chaîne YouTube du Louvre : https://www.youtube.com/user/louvre 

Axolot #10 : Les curiosités du Louvre

AXOLOT : (suite) Les curiosités du Louvre!!   https://fr.ulule.com/axolotblog/  -  http://www.axolot.info/

Je m'appelle Patrick Baud, et je suis le créateur de la chaîne Axolot. Il y a maintenant presque quatre ans que j’ai lancé la chaîne, et si vous la suivez, vous savez qu’elle est composée de 3 formats principaux :

 

- Tout d’abord les AXOLOT, qui sont consacrés aux curiosités du monde en général, et qui recouvrent plusieurs domaines,

                                                           AXOLOT

 

             

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 août 2017

CONSTANTIN BRANCUSI

adelastefanov  Music by GEORGE ENESCU, ROMANIAN RHAPSODY

"Ne cherchez pas des formules obscures ou un mystère dans mon travail.

La simplicité n'est pas un objectif dans l'art, mais on réalise la simplicité d'un jour en entrant dans le vrai sens des choses.

Les choses ne sont pas difficiles à faire; Ce qui est difficile, c'est de nous mettre dans l'état d'esprit pour les fabriquer.

Ce qui est réel n'est pas la forme extérieure, mais l'essence des choses ... il est impossible pour quiconque d'exprimer quelque chose de vraiment réel en imitant sa surface extérieure.

Ce sont des imbéciles qui appellent l'abstrait de mon travail. Ce qu'ils appellent abstraction est le plus réaliste, car ce qui est réel n'est pas l'extérieur, mais l'idée, l'essence même des choses.   CONSTANTIN BRANCUSI

 Constantin Brâncuși souvent désigné en français par son seul nom de famille, écrit sans signes diacritiques, Brancusi, né le 19 février 1876, dans le județ de Gorj, en Roumanie, et mort le 16 mars 1957, à Paris, fut l'un des sculpteurs les plus influents du début du XXe siècle. Il est considéré comme ayant poussé l'abstraction sculpturale jusqu'à un stade jamais atteint dans la tradition moderniste et il a également ouvert la voie à la sculpture surréaliste, ainsi qu'au courant minimaliste des années 1960!

L'atelier de Brâncuși sera lui-même une œuvre d'art à part entière. L'artiste expose dans son atelier. Chaque œuvre occupe une place bien définie. Déplacer une seule de ces œuvres serait pour lui rompre l'harmonie qui règne dans ce lieu. C'est pourquoi les photographies prises par l'artiste dans son atelier sont un apport inestimable pour la compréhension de son œuvre.

Plusieurs musées rassemblent des collections importantes :

Outre l'atelier de Brâncuși reconstitué à l'identique au Centre PompidouParis, on peut admirer à Târgu JiuRoumanie, un parc avec trois de ses plus importantes créations (la Colonne sans finLa Porte du BaiserLa Table du silence) ou le musée d'art de Craiova.

Au cimetière du Montparnasse à Paris, où Brâncuși est enterré (18e division), on peut voir dans une autre partie du cimetière (22e division, au nord du petit cimetière) Le Baiser, une de ses sculptures qui est une des œuvres les plus célèbres de cette nécropole, sur la tombe de Tania Rachevskaïa!!

Une des œuvres principales de Brâncusi est l’Oiseau dans l'espace. Elle est constituée de plusieurs variantes. La volonté du sculpteur était de recréer l'envol d'un oiseau. Cette série a débuté avec la Maïastra, qui fut l'idée première de la série Oiseau dans l'espace. Il associe le vol et son contraire en souhaitant représenter l'« essence du vol ».

« Je n'ai cherché pendant toute ma vie que l'essence du vol. »  C. Brancusi   (SUITE WIKIPEDIA)

                                  brancusi_atelier

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 10:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 août 2017

BERTHE MORISOT

MERCI ARTSKRIS -   UNE PEU DE DOUCEUR DANS CE MONDE VIOLENT!!!!!! ♫ Joseph Haydn cello concerto n°1 moderato interprétation Jacqueline Du Pré.    Le portrait titre de B. Morisot est peint par Manet.

Berthe Morisot, est née le 14 janvier 1841 à Bourges, décédée, le 2 mars 1895 à Paris. artiste-peintre française liée au mouvement impressionniste.
Son père est préfet du département du Cher. Elle est l'arrière petite-nièce du peintre Jean Honoré Fragonard. Sa famille s'installe définitivement à Paris en 1852.

Berthe prend des cours de dessin à l'âge de 16 ans, en compagnie de ses deux soeurs, Yves (qui deviendra "Madame Théodore Gobillard", dont il existe un portrait par Degas) et Edma. Elle étudie très tôt la peinture avec Edma, notamment en copiant les chefs-d'œuvre du Louvre, où elle fait la connaissance de Fantin-Latour. C'est par l'intermédiaire de ce peintre que, plus tard, elle rencontrera Édouard Manet.

Dès 1861, Berthe et Edma étudient auprès de Jean-Baptiste Camille Corot à son atelier de Ville-d'Avray. Berthe Morisot participe au Salon de 1864, puis à celui de 1865, où elle présente quelques paysages. En 1868, Berthe rencontre Manet pour qui elle pose (Le Balcon, Le Repos, Berthe au bouquet de violettes).
Elle délaisse le Salon officiel de 1874 pour rejoindre les Indépendants (futurs Impressionnistes) menés par Monet, Sisley, Renoir et participe avec eux à leur première exposition (sous l'appellation d'Artistes Anonymes Associés).

L'inauguration a lieu le 15 avril 1874, quinze jours avant l'ouverture du Salon officiel, dans les ateliers du photographe Nadar. Trente artistes, dont Berthe Morisot, Pierre-Auguste Renoir et Claude Monet, accrochent quelque deux cents tableaux sur deux rangs en hauteur, en ménageant un espace entre chaque plutôt que de les juxtaposer cadre contre cadre comme cela se pratique au Salon officiel. Rupture avec la tradition.!

La même année, elle épouse Eugène Manet, frère d'Édouard, dont elle aura une fille, Julie Manet, en avril 1879, à l'âge de 38 ans
En 1892, Berthe a sa première exposition personnelle (à la galerie Boussod et Valadon), quelques mois après avoir perdu son mari. Le couple avait pris des dispositions devant notaire pour confier la tutelle de leur fille Julie à leur ami et poète Stéphane Mallarmé, ainsi qu'à Pierre-Auguste Renoir pour son éducation de peintre.
Avec Camille Pissarro, elle sera la seule artiste dont les tableaux ont été présentés à toutes les expositions impressionnistes (sauf celle de 1879, année de la naissance de sa fille).

Comme sa contemporaine américaine, Mary Cassatt, elle a souvent peint, femmes, enfants et scènes familiales.
Berthe Morisot tombe malade à la mi-février 1895. Elle meurt d'une pneumonie le 2 mars 1895 à Paris et lègue la plupart de ses œuvres à ses amis artistes : Degas, Monet, Renoir. Malgré sa riche production artistique, le certificat de décès mentionne : "sans profession". Elle est enterrée dans le caveau des Manet au cimetière de Passy où il est simplement gravé : "Berthe Morisot, veuve d'Eugène Manet".

Pour le premier anniversaire de sa mort, une rétrospective est organisée dans la galerie de Paul Durand-Ruel où 394 toiles dessins et aquarelles y sont exposés.

                                         berthe_morisot_4

 

Posté par LE BLOG DE FANFG à 09:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]