Mag + | Robert Tatin a bâti un monde à sa démesure

Robert Tatin d'Avesnières, né le 9 janvier 1902 à Laval et mort le 16 décembre 1983 à Cossé-le-Vivien) fut un artiste français. Il est surtout connu pour avoir créé un « Environnement d'art » spectaculaire devenu le Musée Robert-Tatin, à Cossé-le-Vivien(Mayenne).!!

Il est le fils de Robert Tatin, qui, en 1930, créa son entreprise de bâtiment à Laval, entreprise qu'il développe en y ajoutant la décoration, la peinture en bâtiment et la tapisserie.

La prospérité de son affaire lui permet de voyager, tout d'abord en Suisse, en Italie, en Espagne, en Belgique, en Angleterre, en Irlande ou en Afrique du Nord. Puis, en 1938, il découvre Amsterdam et New York.

Il est mobilisé lors de la Seconde Guerre mondiale, et incorporé dans le 15e régiment du génie sur la ligne Maginot. Démobilisé en 1940, il reprend son activité d’entrepreneur en bâtiment à Laval et à Paris.

Entre 1945 et 1950, Tatin achète un magasin de bougnatrue de la Cerisaie à Paris, qu'il va peu à peu transformer en atelier de céramique installé dans le Marais à Paris.  et /

 

 Son fils Robert y travaille un an et exécute par ailleurs quelques travaux de commande, essentiellement des fresques pour l’entourage familial, en Mayenne.

Et,tout au long de sa vie, le fils Robert Tatin n'a jamais cessé d'étudier, de suivre des formations, de lire, de s'informer.

Dès 1916, il suit des cours d'arts plastiques à l'école de la Perrine à Laval, où il apprend notamment la peinture, la sculpture, les émaux et la céramique. Il suit aussi des cours avec le peintre Pierre Charon. À son arrivée à Paris, il s'inscrit aux cours libres du peintre Vilvoski à la Grande Chaumière, ainsi qu'aux cours du soir à l'école des Beaux-arts de Paris et aux Arts appliqués.

Même pendant son service militaire (1922-1924), Tatin fils, conserve une activité artistique mêlant théâtre, musique et peinture. Il est autorisé à suivre, au lycée de Chartres, des cours de géométrie descriptive, de géométrie dans l'espace et de trigonométrie.

Dans les années 1930, il est aussi bien peintre décorateur en bâtiment, que charpentier au trait, fresquiste et mosaïste.

Avec cette palette de formations et grâce à une pratique sans relâche, Robert Tatin d'Avesnières, est récompensé à plusieurs reprises par les professionnels de l'art. À l'étranger, il remporte notamment le premier prix de sculpture à la première Biennale de São Paulo (Brésil), en 1951, puis la médaille d'or au premier salon pauliste d'art moderne. En France, c'est en 1961 qu'il reçoit le prix de la Critique, à Paris

L'après-guerre est, pour Robert Tatin, fils,, le moment où l'art prend le pas sur l'artisanat. Il se fait alors connaître en tant qu'artiste auprès de différents critiques et il côtoie les grands noms du monde des arts tels Jean DubuffetAndré BretonJean PaulhanJacques PrévertGiacomettiJean CocteauAristide CaillaudBenjamin Péret. C'est à leurs côtés qu'il participe activement à la reconstruction de la vie culturelle parisienne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

En 1950, l'Amérique du Sud, où il voyage pendant cinq ans, lui offre une notoriété internationale. Il découvre le Brésil, l'Argentine, l'Uruguay, le Paraguay, le Chili et la Terre de Feu, s'imprégnant de la culture amérindienne.

De ses innombrables voyages, il retire une densité humaine, une philosophie et une extraordinaire qualité artistique.

De retour en France en 1956, il s'installe à Vence. Il exposait régulièrement dans ses salons parisiens et à l'étranger tout en se donnant entièrement à la peinture. En 1962, il rencontre Liseron, avec qui il se marie à Vence le 11 mai 1962. En mai 1962, ils viennent s'établir à La Frénouse, et commencent leurs travaux.

 

Le musée Robert-Tatin est un « environnement d'art » créé par l'artiste Robert Tatin d'Avesnières, entre 1962 et 1983, sur le lieu-dit La Frénouse à Cossé-le-Vivien, en Mayenne.

À l'origine du site se trouve une maison ancienne que l'artiste a aménagé pour y vivre avec sa femme. Au fil des ans, il a construit un domaine décoré de grandes sculptures en ciment coloré, en s'inspirant notamment de ses voyages et des courants artistiques du passé. Le site regorge d'ailleurs de références aux religions du monde, à l'histoire et aux grands artistes. Robert Tatin l'avait imaginé comme un lien entre les civilisations de l'Orient et celles de l'Occident.

Le site est devenu un musée ouvert à la visite après la mort de l'artiste. Des salles d'exposition présentent ses peintures tandis que des espaces sont laissés aux artistes actuels.

!! Il est né le 9 janvier 1902 à Laval et mort le 16 décembre 1983 à Cossé-le-Vivien) fut un artiste français. Il est surtout connu pour avoir créé un « Environnement d'art » spectaculaire devenu le Musée Robert-Tatin, à Cossé-le-Vivien (Mayenne). (SUITE WIKIPEDIA)

Le musée Robert-Tatin est un « environnement d'art » créé par l'artiste Robert Tatin, entre 1962 et 1983, sur le lieu-dit La Frénouse à Cossé-le-Vivien, en Mayenne.