MERCI A LUC COURT -  DIFFERENTS PEINTRES

Sébastien est un saint martyr romain ayant vécu, selon la tradition, au IIIe siècle. Il est fêté le 20 janvier en Occident et le 18 décembre en Orient.

Né à Narbonne, en Gaule, Sébastien est citoyen de Milan, en Italie. Militaire de carrière, il est pris d'affection par les empereurs Dioclétien et Maximien Hercule, qui le nomment centurion.

Dans un contexte de persécutions contre les chrétiens, il est pourtant exécuté sur ordre des souverains pour avoir soutenu ses coreligionnaires dans leur foi et accompli plusieurs miracles. D'abord attaché à un poteau et transpercé de flèches, il est finalement tué à coups de verges après avoir miraculeusement guéri la première fois.

Patron des archers, des fantassins et des policiers mais aussi troisième patron de Rome (avec Pierre et Paul), saint Sébastien est surtout invoqué pour lutter contre la peste et les épidémies en général. Souvent représenté dans les arts, il est devenu un symbole homoérotique à la Renaissance avant d'être considéré comme une icône homosexuelle à partir du XIXe siècle.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, c'est dans la littérature que la figure de saint Sébastien s'impose. Des écrivains homosexuels comme Walter PaterOscar WildeJohn Addington SymondsMarcel ProustFrederick Rolfe ou John Gray (en) adoptent alors le personnage du martyr, qui se transforme, sous leur plume, en motif organisateur ou en simple représentation du paria!!

. La publication de Two Sonnets, for a Picture of Saint Sebastian the Martyr by Guido Reni par Rolfe en 1891 est ainsi tellement empreinte d'homoérotisme qu'elle déclenche un scandale dans la société victorienne!!.

                             
Frederick Holland DaySaint Sébastien (vers 1906), photographie.

Les photographes homosexuels aussi s'emparent de la figure de saint Sébastien. Frederick Holland Day réalise ainsi plusieurs clichés représentant le martyr sous les traits de beaux adolescents musclés entre 1905 et 1907. Il en va de même pour Oscar Gustave Rejlander, qui réalise, vers 1867, un Martyr de saint Sébastien dont la critique ne manque pas de remarquer la musculature, ou pour Elisar von Kupffer, qui prend plusieurs auto-portraits en saint Sébastien avant de les traduire en peintures!

Tout au long du XXe siècle, de nouveaux écrivains homosexuels et bisexuels reprennent la figure de saint Sébastien. Le martyr joue ainsi un rôle important dans la vie du poète espagnol Federico García Lorca. On le retrouve ensuite chez Tennessee Williams, qui publie notamment un poème intitulé San Sebastiano de Sodoma (1958), dans lequel le martyr est présenté comme l'amant de Dioclétien. Par la suite, Williams choisit également de prénommer Sébastien le héros homosexuel de Soudain l'été dernier (1958). L'écrivain japonais Mishima est quant à lui fasciné par le portrait de saint Sébastien, depuis sa découverte, à l'adolescence, d'une reproduction du martyr par Guido Reni. Non seulement cette découverte est un moment important de son autobiographie, Confession d'un masque (1949), mais elle pousse par ailleurs l'écrivain à se faire photographier sous les traits du saint en 1968.

Par la suite, la figure de saint Sébastien est encore utilisée par une multitude d'artistes homosexuels, parmi lesquels on peut nommer le couple de photographes français Pierre et Gilles.

 (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                             st_s_bastien