MERCI INESVIGO -

Paul Klee, fut un peintre allemand né le 18 décembre 1879 à Münchenbuchsee, près de Berne, et mort le 29 juin 1940 dans un hôpital de Locarno, dans le canton du Tessin en Suisse.

C'est un des artistes majeurs de la première moitié du XXe siècle, inspirateur d'autres artistes parmi lesquels Zao Wou-Ki, pour lequel Claude Roy considère qu'il a été « un médiateur, un recours merveilleux contre deux périls qui menacent alors le jeune artiste.

Klee connaîtra ses premiers grands succès en 1917, pendant la Première Guerre mondiale. Ce fut un peintre et un pédagogue apprécié : dès septembre 1920, il enseignera au Bauhaus de Weimar fondé par Walter Gropius, en 1919. En 1931, il sera professeur à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf, d'où il sera congédié en 1933 par les nationaux-socialistes qui l'attaquèrent violemment. Exilé en Suisse à partir de 1934, il demanda sa naturalisation, mais il ne l'obtiendra que quelques jours après sa mort en 1940.

Ses cendres ont été inhumées en 1946, au cimetière de la Schosshalde de Berne4. C'est également à Berne que l'architecte Renzo Piano a édifié le Centre Paul-Klee, ouvert depuis le 20 juin 2005, et où l'on trouve une très grande variété des œuvres du peintre, depuis ses dessins jusqu'à ses marionnettes.

Son œuvre, que son fils Felix définit comme « énigmatique », a posé bien des questions aux critiques d'art, car elle suit un cheminement peu commun. De constructive qu'elle était au temps du Bauhaus, elle devint graduellement plus intuitive et, selon Antoni Tàpies, plus spirituelle : « Klee est en Occident un de ces privilégiés qui ont su donner au monde de l'art la nouvelle orientation spirituelle qui manque aujourd'hui où les religions semblent faire faillite. On pourrait voir en lui le parfait représentant de ce que Mircea Eliade appelle l'unique création du monde moderne occidental !

Paul Klee nous a laissé un immense héritage. Il a su exprimer le fait que le tableau doit être une chose organique en lui-même, comme sont organiques les plantes et les animaux, tout ce qui vit au monde et dans le monde. C'est là l'affirmation la plus importante de l'œuvre de Paul Klee, qui annonce par là la « peinture inobjective » de Robert Delaunay, dont il a commencé à appliquer les principes de rythme de couleur à partir de 1913. Il devança les surréalistes par ses visions, son goût du rêve, son abandon à l'irrationnel, et les abstraits par ses fonds musicaux qui ne sont que taches de couleur et suggestion de mélodie!!   (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                    la_peintre_paul_klee_et_son_chat_bimbo_  PAUL KLEE ET SON CHAT BIMBO