MERCI A LACLEFDEVOUTE 

LA CLEF DE VOÛTE.: Sarlat est sans doute l'une des villes médiévales les plus attractives et les plus visitées en France. Elle possède un ensemble urbain médiéval parmi les plus importants du monde. Capitale du Périgord noir, aux confins des causses du Quercy, Sarlat est un site touristique majeur, renommé pour son grand centre historique contenant d'innombrables bâtiments datant essentiellement de la période médiévale et du début de la Renaissance (XIIIe au XVIe siècle).

Le vieille ville de Sarlat, limitée par l'ancien tracé du rempart dont les fossés furent transformés en boulevards, présente un assemblage de ruelles étroites et de venelles pittoresques, de placettes ombragées, bordées d'hôtels particuliers coiffés de toits de lauze. Sarlat constitue un ensemble homogène de grande qualité, caractérisé par l'emploi d'un matériau local, la pierre calcaire du coniacien, d'une couleur ocre-jaune, appelée la pierre blonde.

Depuis plus de mille ans, la ville s'est développée autour d'une importante abbaye bénédictine établie par des moines de l'ordre de Saint-Benoît. Devenu un grand centre de pèlerinage au XIIe siècle, le monastère est reconstruit dans le style roman. La Lanterne des Morts aurait été élevée pour commémorer le miracle des pains que Bernard de Clairvaux aurait accompli lors de son passage à Sarlat en 1147.

Le diocèse de Sarlat est créé en 1317, en même temps que plusieurs autres diocèses catholiques de la région aquitaine, suite à la victoire des forces royales françaises sur les armées cathares albigeoises. L'ancienne abbaye bénédictine Saint-Sacerdos devient le siège du nouvel évêché créé par le pape Jean XXII. Les évêques, remplaçant les abbés, et les consuls se partagent le pouvoir jusqu'à la Révolution. Ils administrent Sarlat où se bâtissent de beaux édifices romans puis gothiques montrant la prospérité de cette ville marchande.

Devenue cité épiscopale, Sarlat joue un rôle prééminent lors de la guerre de Cent Ans. Réserve d'hommes d'armes, de munitions et de vivres, la ville fortifiée est également défendue par les châteaux situés aux alentours : Beynac, Castelnaud... Elle peut aussi porter secours à d'autres villes assiégées par les Anglais : Belvès, Domme, Montignac. Elle devient cependant anglaise à la suite du Traité de Brétigny en 1360. Elle se rallie au roi de France dix ans plus tard lorsque le connétable du Guesclin repousse les Anglais.

Après les guerres de Cent Ans, de Religion et de la Fronde, du XIVe au XVIIe siècle, la ville retrouva son âge d'or grâce à la noblesse de robe, ces hauts magistrats qui exerçaient la justice royale au Présidial. Les nobles, les évêques et les riches bourgeois profitèrent de la manne royale et rivalisèrent d'originalité pour bâtir de nouvelles belles demeures, plusieurs munies d'une tour, symbole de noblesse.

L'architecture trouve un nouvel élan dans la Renaissance. A côté des demeures gothiques s'élèvent les hôtels particuliers du XVIe siècle dont la maison de La Boétie est l'exemple le plus connu. La Renaissance s'exprime également dans les idées humanistes d'Étienne de La Boétie, enfant de Sarlat, parlementaire de grand renom à Bordeaux et surtout grand ami de Michel de Montaigne.

Aujourd'hui, la ville de Sarlat détient le record d'Europe de bâtiments classés au mètre carré avec 253 immeubles, 18 monuments classés et 59 monuments inscrits, sur seulement 11 hectares.Si Sarlat bénéficie de cette image, c'est en grande partie parce qu'elle fut restaurée grâce à la loi Malraux de 1962.

 

                                    Sarlat

 Sarlat-la-Canéda, communément appelée Sarlat, est une commune du sud-ouest de la FranceSous-préfecture et bureau centralisateur de canton du département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine, elle compte 9 127 habitants en 2014, et est au centre d'une aire urbaine de 19 651 habitants. Ses habitants sont appelés les Sarladais(es).

 Capitale du Périgord noir, aux confins des causses du Quercy, cette cité historique est un site touristique majeur, renommé pour sa parure monumentale datant essentiellement de la période médiévale et du début de la Renaissance (XIIIe au XVIe siècle). Son centre-ville, d'une grande homogénéité, est ainsi composé d'un lacis de ruelles et de venelles pittoresques, de placettes ombragées, bordées d'hôtels particuliers aux toits de lauze dont les plus célèbres sont la maison de La Boétie, l'hôtel du Barry, l'hôtel de Savignac ou encore le présidial. Centre névralgique de la ville, la place de la Liberté, bordée de terrasses, est le siège du marché, où se vendent les spécialités de la région : foie grastruffesfigues et noix. Dans son prolongement, s'ouvrent en perspective la cathédrale Saint-Sacerdos et le palais des évêques, qui rappellent que Sarlat a été cité épiscopale pendant plusieurs siècles.

Cette petite cité périgordine, visitée par plusieurs centaines de milliers de touristes chaque année, sert également ponctuellement de cadre à des films historiques. (WIKIPEDIA)

                         grotte_du_sorcier__sarlat Visite pour la Grotte du Sorcier