DOCUMENTAIRE : LA DAME DE CAO 

La culture moche (parfois appelée mochica) fut une culture précolombienne qui s'est étendue tout au long de la côte nord péruvienne, à peu près entre l'an 100 et l'an 700 ap. J.-C. Elle était contemporaine de la culture Nazca qui occupait la côte sud péruvienne, se situant chronologiquement entre l'ère Chavín (horizon ancien) et l'ère Chimú. La brillante culture des mochicas est contemporaine des Maya de la Mésoamérique et précède de plus de huit siècles le célèbre empire des Incas. 

Sur la côte Nord du Pérou, au début de notre ère, la civilisation des Mochicas s'est développée, avant celle des Chimú et celle bien connue et plus vaste des Incas. En cinq siècles (du IIIe au VIIIe siècles), le peuple mochica conquit un territoire de plusieurs centaines de kilomètres, où apparaissent des pyramides, nommées huacas, en briques de terre crue, sièges des centres cérémoniels, du pouvoir politique et des instances religieuses. C'était une société hiérarchisée aux ressources humaines et techniques importantes. 

Les Mochicas considéraient la mort comme un prolongement de la vie, de sorte que les nombreux vestiges, notamment les fresques et les céramiques, présents dans le monde des défunts témoignent de la vie de ce peuple. En 1899, les premières traces de cette culture furent mises au jour sur le site de la Huaca de la Luna, dans la vallée du Moche. Puis on trouva en 1987 la sépulture intacte du seigneur de Sipán, qui constitue l'apogée de l'archéologie péruvienne. La réputation des Mochicas repose sur des représentations de combats, de défilés de prisonniers et de sacrifices humains : ils étaient considérés comme particulièrement cruels. Des recherches supplémentaires ont dévoilé plusieurs tombes de notables, par exemple à la Huaca de la Luna et à la Huaca El Brujo dans la vallée de Chicama. 

C'est sur ce dernier site qu'il a été découvert en 2004, pour la première fois, la tombe d'une reine : la dame de Cao. Or une tombe est un lieu de prédilection pour entrevoir les croyances d'un peuple liées à la mort et pour comprendre la fonction et le statut du disparu dans la société. 

En 2006, la Fondation Wiese, en collaboration avec l'Institut national de la culture du Pérou, a rendu publique cette découverte qui change notre conception du pouvoir dans l'Ancien Pérou ; en effet, on pensait jusqu'à présent que seuls des hommes avaient gouverné aux époques préhispaniques. Depuis mai 2006, les vestiges ont été répertoriés, analysés et sont désormais exposés au musée du site El Brujo.!!

                                             dame_cao

Le Pérou avant les Incas - Musée du Quai Branly 

MERCI A Aliocha Jzadunewsky   vidéo faite avec nos photos personnelles et l'aimable autorisation du Musée

    • L'exposition Le Pérou avant les Incas explore, à travers des œuvres issues des plus grands sites archéologiques de la côte nord du Pérou, les différentes manifestations et représentations du pouvoir dans les sociétés andines avant le début de l’Empire Inca, 2 000 ans avant notre ère. Le pouvoir céleste et terrestre, les Dieux et les Rois, les temples et les palais : le parcours s'intéresse aux sociétés qui ont précédé la formation de l’un des plus grands Empires du monde.

    • Le Pérou avant les Incas met en lumière les sociétés qui ont précédé la formation de l’un des plus grands Empires du monde. Cérémonies de sacrifices humains, combats de guerriers, portraits de rois et figures du pouvoir féminin sont entre autres au cœur de l'exposition présentée au musée du Quai Branly.
    • Date de début : 14 novembre 2017   /  Date de fin : 1 avril 201 

   

                                                              le_perou_avant_les_incas_musee_quai_branly_exposition_10