L'ART DU PASTEL -  MERCI A Valerie Domé   Rare exposition sur l'art du Pastel, au petit Palais. (PARIS) Des couleurs exceptionnelles, avec un aspect poudré, velouté, et lumineux.

L'art du pastel de Degas à Redon au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris du 15 septembre 2017 au 08 avril 2018

Plus d'information : http://www.petitpalais.paris.fr/expos...

                                               
                              Portrait de Louis XV au pastel par Quentin de La Tour.
Le pastel est un bâtonnet de couleur utilisé en dessin et en peinture. Il est composé de pigments, d'une charge et d'un liant. On distingue les pastels secs (tendres ou durs) des pastels gras (à l'huile ou à la cire).

Le pastel a vraisemblablement été inventé en France et en Italie à la fin du XVe siècle et a été utilisé par Léonard de Vinci grâce à l'impulsion de Jean Perréal.

Le pastel est très prisé dès le XVIIe siècle, où ses couleurs franches et son aptitude à imiter fidèlement les tissus, les textures et les lumières le rendent indissociable de l'art du portrait. Il est utilisé par de nombreux peintres comme Rosalba CarrieraCharles Le BrunRobert Nanteuil ou Joseph Vivien.

Au XVIIIe siècle, le pastel connaît son âge d'or. Il est notamment utilisé par Maurice Quentin de La Tour, le 'prince des pastellistes', qui met au point une méthode de fixation du pastel aujourd'hui disparue. Jean Siméon ChardinJean-Baptiste PerronneauJean-Étienne Liotard ou encore Jean-Martial Frédou explorent d'autres voies. Le pastel, symbole de la grâce de l'Ancien régime, tombe en désuétude peu après la Révolution au profit du néo-classicisme et de la peinture à l'huile.

Il continuera cependant à être utilisé et poursuivra son évolution grâce aux impressionnistes, à Edgar Degas et Toulouse-Lautrec et aux nabis (Édouard Vuillard), connaissant ensuite une véritable renaissance dans les années 1890 avec le mouvement symboliste, sa technique subtile étant propice à l'expression des préoccupations de ces artistes en quête de mystère. On peut citer Lucien Lévy-Dhurmer, l'un des meilleurs pastellistes de la fin du XIXe siècle, Émile-René Ménard, Edmond Aman-Jean, Jeanne Jacquemin mais aussi l'inclassable Odilon Redon. Au début du XXe siècle, Simon Bussy s'illustre dans l'art animalier.

Au milieu de XXe siècle la technique du pastel à pratiquement disparu. A partir des années 1965 -1970 Pierre Risch décide de relancer le pastel en organisant des expositions didactiques et conférences s'adressant à un large public. Il collabore avec le fabricant JM.Paillard et Lamberty à la mise au point d'une nouvelle gamme de pastels secs. Avec ténacité et au fil des années, Pierre Risch réussit à susciter un nouvel engouement pour le pastel auprès d'une nouvelle génération d'artistes contemporains.

En 1986, dans un "éloge du pastel", publié dans Considération sur l'état des Beaux-Arts, l'historien de l'art et polémiste Jean Clair demande un retour à la pratique de cette technique particulièrement virtuose et subtile en opposition à ce qu'il considère comme une certaine facilité de la peinture contemporaine.  (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                          Art_Pastel_Degas_Redon_Art_Graphique_