FILM DE CHRISTOPHE GANS/ 2014 : Avec : Vincent Cassel, Léa Seydoux, avec la participation de André Dussollier, Eduardo Noriega, Myriam Charleins, Audrey Lamy, Sara Giraudeau, Jonathan Demurger, Nicolas Gob, Louka Meliava et Yvonne Catterfeld  

FILM DE JEAN COCTEAU /1946 :  Il était une fois une jeune fille d'une grande beauté appelée Belle. Son père, un marchand ruiné, s'égare un soir dans la forêt et prend refuge dans un château lugubre. Le lendemain, le marchand cueille une rose dans le parc du château pour la rapporter à Belle. Mais il se fait surprendre par le maître des lieux, une Bête à l'aspect mi-humain mi-animal, qui le condamne à mort pour son geste. Belle renonce à sa liberté et accepte de vivre avec la Bête pour épargner son père. Elle va alors découvrir, au-delà de l'aspect terrifiant de la Bête, une âme pure dont elle tombe peu à peu amoureuse...

LE LIVRE QUI INSPIRE TANT DE REALISATEURS!!!!!!!! 

                         la_belle_et_la_bete

 Jeanne-Marie Leprince de Beaumont : Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, née le 26 avril 1711 à Rouen et morte le 8 septembre 1780 à Chavanod fut une pédagoguejournaliste et écrivaine française. Elle est l'auteur d'une soixantaine de volumes de contes pour enfants, comme La Belle et la Bête , devenus des classiques de la littérature d’enfance et de jeunesse. Elle est considérée comme l'un des premiers auteurs de ce genre!

Fille de Jean-Baptiste Le Prince et de Marie-Barbe Plantart, et sœur du peintre Jean-Baptiste Le Prince, Marie-Barbe (pour lui donner les prénoms qui figurent sur son acte de baptême) perd sa mère très jeune : son père se remarie avec Marie Anne Thérèse du Guillaud, puis Anne Gaultier. Elle passera dix ans (1725-1735) à la maison d'éducation des dames d'Ernemont1 et devient institutrice des petits en 1736. Elle devient notamment la gouvernante de la fille de la duchesse de Lorraine.

En 1743, à Lunéville, elle se marie mais à cause des infidélités de son mari dont elle a eu une fille, elle divorce.

En 1748, elle se rend en Angleterre et s'installe à Londres, où elle séjournera plus de quinze ans. Elle devient gouvernante et s'occupe de l'éducation des enfants de la haute société anglaise.

En 1756, elle publie un traité d'éducation des jeunes filles, Le Magasin des enfants, ou Dialogues d’une sage gouvernante avec ses élèves de la première distinction. Forte de son succès, elle réitère en 1760 avec Le Magasin des adolescentes et publie, en 1772, un traité d'éducation des jeunes garçons : Le Mentor moderne.

Elle revient en France en 1764 et se retire dans son petit domaine près d'Annecy où elle meurt en 1780.

La source de l'erreur qui la fait appeler "Jeanne-Marie" est inconnue. Elle signe "Marie" et a été baptisée "Marie-Barbe"

                        jeanne_marie_leprince_de_beaumont (1711) Jeanne-Marie Leprince de Beaumont