MERCI A Grand Palais - Héritière d’une tradition multiséculaire, la civilisation vénitienne brille de tous ses feux à l’aube du XVIIIe siècle, dans le domaine des arts plastiques autant que dans ceux des arts décoratifs, de la musique et de l’opéra. Venise la sensuelle, l’insaisissable, ville du théâtre et du divertissement, cité des plaisirs et de la virtuosité :

"la Sérénissime" s’offre à vous cet automne au Grand Palais du 26 septembre 2018 au 21 janvier 2019.

Venise est plus éblouissante que jamais au Grand Palais ! Cette exposition est un hommage vibrant à la Venise du XVIIIe siècle et aux plus grands maîtres de cette époque comme Rosalba Carriera, Pellegrini, Marco et Sebastiano Ricci, Canaletto, Bellotto, Giambattista Tiepolo…

Présence de comédiens, danseurs et musiciens se produisant in situ chaque mercredi soir de 19h à 22h* dans des "Éclats nocturnes"

Grand_Palais___Mirco_Magliocca GRAND PALAIS - PARIS

La république de Venise dite la Sérénissime (en italienSerenissima Repubblica di Venezia ; en vénitienSerenìsima Repùblica Veneta) est un État progressivement constitué au Moyen Âge autour de la cité de Venise, et qui s'est développé par l'annexion de territoires divers et de comptoirs commerciaux le long des côtes de la mer Adriatique, en Méditerranée orientale et en Italie du Nord, jusqu'à devenir une des principales puissances économiques européennes. Venise occupe alors une place prépondérante dans les échanges économiques entre l'Occident et l'Orient méditerranéenbyzantin ou musulman.

La république de Venise a construit son indépendance politique et sa puissance économique grâce au commerce maritime. Les Vénitiens ont noué des alliances avec l’empire de Byzance. La flotte vénitienne aide militairement l’Empire byzantin contre les invasions arabes et normandes et contre les pirates croates qui nuisent au commerce. L’Empire byzantin accorde des privilèges commerciaux à Venise. Les Vénitiens peuvent établir des comptoirs dans l’Empire pour profiter du commerce.

Lors des croisades, Venise est un lieu d’escale pour les croisés et développe un axe de commerce Nord-Sud (avec les Anglais et les Flamands). Entre le XIe et XIIIe siècles, Venise émerge puis se développe au XIVe siècle, via la « Bourse du Rialto », qui facilite le développement d'une flotte commerciale et le quadruplement de la superficie de l'arsenal de Venise, véritable « État dans l'État », sur lequel la cité construit sa richesse qui permet de développer son importance politique.

La Sérénissime, avec ses institutions aristocratiques remarquablement stables sur près d'un millénaire, contribue à son rôle politique essentiel.

À partir du XVIe siècle, elle connaît une phase de déclin économique (le commerce maritime s'est déplacé de la Méditerranée vers l’Atlantique), politique et de régression territoriale quelque peu occultée par une extraordinaire floraison artistique, avant de disparaître, en 1797, vaincue par Napoléon Bonaparte, alors général aux ordres du Directoire révolutionnaire français. La Sérénissime, avec ce qui restait de son domaine territorial, passe alors par le traité de Campo-Formiosous la souveraineté autrichienne.

                    venise