MERCI A Arts in the City  -  Alberto Giacometti entre tradition et avant-garde au Musée Maillol - JUSQU'AU 20/1/2019 - Le maître suisse de la sculpture moderne Alberto Giacometti se dévoile dans une magnifique rétrospective. Des œuvres retraçant l'ensemble de sa carrière sont ici sublimées par des références aux sculpteurs qu'il côtoya et qui l'inspirèrent, parmi lesquels Rodin, Bourdelle, Despiau, Brancusi... Un voyage au milieu des chefs-d'œuvre ! Lire l'article : https://www.arts-in-the-city.com/2018...  -  Fondation : https://www.fondation-giacometti.fr/

Alberto Giacometti    fut un sculpteur et un peintre suisse, né à Borgonovo, dans le val Bregaglia, le 10 octobre 1901, et mort à Coire, le 11 janvier 1966.

         giacometti

Alberto Giacometti fut un sculpteur et un peintre suisse, né à Borgonovo, dans le val Bregaglia, le 10 octobre 1901, et mort à Coire, le 11 janvier 1966.

Alberto Giacometti naît en 1901 en Suisse, dans le canton des Grisons. Il est l'aîné de quatre enfants. Son père, Giovanni Giacometti, lui-même peintre, le pousse à s'intéresser à l'art. Il peint ses premières œuvres dans le domicile familial, essentiellement des portraits des membres de sa famille ou de ses condisciples, reprenant le style post impressionniste paternel. Au terme de ses écoles obligatoires, Alberto part étudier à l'École des beaux-arts de Genève avant d’arriver à Paris en janvier 1922.

Il fréquente l'atelier d’Antoine Bourdelle, à l’Académie de la Grande Chaumière, à Montparnasse. Il découvre le cubisme, l’art africain et la statuaire grecque et s'en inspire dans ses premières œuvres1. Ses sculptures sont en plâtre, ensuite parfois peintes ou coulées en bronze, technique qu'il pratiquera jusqu'à la fin de sa vie.

Il emménage en décembre 1926, au no 46, rue Hippolyte-Maindron (14e arrondissement), dans « la caverne-atelier » qu'il ne quittera plus, malgré la petite taille et l'inconfort des lieux. Son frère Diego le rejoint de façon permanente en 1930. Bien que l'essentiel de sa production soit fait à Paris, Giacometti retourne régulièrement en Suisse où il travaille dans l'atelier de son père à Maloja, hameau de Stampa. En 1927, Giacometti expose ses premières œuvres au Salon des Tuileries (Femme cuillère, 1927)

Après avoir créé des sculptures « plates » (Femme, 1929) et « ouvertes » (Homme et Femme, 1929), Giacometti se rapproche des surréalistes et expose, à partir de 1930, aux côtés de Joan Miró et Jean Arp, à la galerie Pierre avec laquelle il a passé un contrat en 1929. Il rencontre Tristan TzaraRené CrevelLouis AragonAndré BretonSalvador DalíAndré Masson. Il adhère officiellement au groupe surréaliste parisien en 1931. Il crée des gravures et des dessins pour illustrer des livres de René CrevelTristan Tzara et André Breton. Il participe à la rédaction des revues du groupe.

Peintures et dessinsIl s'agit d'un pan important de l'œuvre de l'artiste. Il est connu essentiellement pour ses portraits, même s'il a fait quelques paysages ou natures mortes dans sa jeunesse. Il a également peint des tableaux abstraits dans les années 1920 et 1930.

Ses portraits sont faits soit d'après modèle, soit de mémoire. Le nombre de ses modèles est relativement limité. Les plus connus sont son frère Diego et sa femme Annette. Il a également utilisé des modèles professionnels, ainsi que certains de ses amis (dont le professeur de philosophie Yanaihara, à partir de 1955).

Les portraits de Giacometti se caractérisent par l'absence de décor, le caractère quasi monochrome et sombre de la palette, l'attitude figée du modèle, toujours de face, qui contraste avec l'abondance des retouches au niveau du visage, jusqu'à en effacer l'esquisse initiale. (TOUTE LA SUITE SUR WIKIPEDIA)

                          giacometti_2