MERCI A Curtis Hayden -  INTERVIEW François Chalais 1962 

Ludmila Tcherina, pseudonyme de Monique Tchemerzine, fut une danseusetragédienneécrivainepeintre et sculptrice , actrice (25 films) Française née le 10 octobre 1924 à Paris 15, décédée le 21 mars 2004 (à 79 ans) à Paris 16e

                 LUDMILLA_FILM  ACTRICE

La danseuse étoile

Au cours de sa carrière, Ludmila Tcherina a interprété les plus grands rôles du répertoire classique sur les plus grandes scènes lyriques du monde : l'Opéra de Paris, la Scala de Milan (Giselle en 1954 sous la direction d'Arturo Toscanini) ou le Metropolitan Opera de New York. Elle est la première danseuse occidentale à se produire au théâtre Bolchoï (Giselle en 1959) et au Kirov de Saint-Pétersbourg.

Elle personnifie la Lumière du ballet Excelsior au Théâtre communal de Florence lors du Maggio Musicale Fiorentino de 1967.

Elle interprète les principaux ballets russes de Serge Diaghilev, notamment les personnages créés par Anna Pavlova (Le Spectre de la rose) et Tamara Karsavina(Shéhérazade).

Elle crée parallèlement de nombreux ballets contemporains pour Serge LifarGeorge BalanchineRoland PetitMaurice Béjart, mais danse aussi au sein de la compagnie qu'elle a créée.! (SUITE SUR WIKIPEDIA)

LUDMILLA_DANSE LES CONTES D'HOFFMAN

Le peintre et le sculpteur

Peintre et sculpteur depuis sa jeunesse, elle expose dès les années 1960 dans toutes les grandes capitales.

À Paris, son exposition à l’hôtel de Sully, parrainée par André Malraux, et l’exposition autour de son Dynamogramme où elle allie peinture et danse au Centre Georges Pompidou, ont fait découvrir sa théorie de l'« art total » dont tous les aspects naissent du souffle et du mouvement.

En 1973, elle exécute un fusain préparatoire à un bronze, L'Envol, puis Élan déployé au sujet duquel elle dit : « Je ne peux créer qu'à travers des mouvements représentant la Vie, la Mort, l'Amour, les trois thèmes dominants de la danse » En 1978, Fusain et Salomé (huile sur toile), Cri Bleu et Dionysie, deux autres huiles sur toiles, et L'Âme et la danse (huile) ainsi que de nombreux dessins et gouaches.

En 1991, Ludmila Tcherina conçoit et réalise Europe à cœur, une sculpture monumentale de 12 mètres de haut, officiellement choisie par la Communauté européenne pour symboliser l’Europe unie (placée sous le parrainage de la Fondation de l'Europe des Sciences et des Cultures). Elle est dévoilée au Musée d'art moderne de la ville de Paris en mars 1992. Une version en résine blanche se trouve devant le pavillon européen de l’Exposition universelle de Séville. La version en bronze est installée devant le Parlement européen de Strasbourg au printemps 1994. Cette sculpture a été déplacée sur le parvis du nouveau Parlement, place Louise-Weiss, elle a été officiellement dévoilée le 13 décembre 2000 par Nicole Fontaine, présidente du Parlement européen. En 1997 une médaille commémorative utilisant le visuel de la sculpture Europe à cœur a été éditée par la Fondation de l'Europe des sciences et des cultures.

En 1994, elle conçoit et réalise "Europa operanda", avec le parrainage de la Fondation de l'Europe des sciences et des cultures, une sculpture monumentale en bronze pour le terminal français d'Eurotunnel à Calais. Cette sculpture a été présentée officiellement, à Calais-Coquelle, à la reine d'Angleterre et au président de la République française, le 6 mai 1994 lors de l'inauguration du Tunnel sous la Manche. Le prototype en résine est exposé à la partie haute de la Gare de Paris-Nord depuis juin 1995. 

"Europa operanda" symbolise l’esprit de création et la construction de l'Europe.

                 europe_a_coeur_

Les dernières recherches plastiques de Ludmila Tcherina s'attachent à prolonger cette conception d'un art total qui constitue son destin artistique depuis ses débuts : « une vision synthétique du mouvement, du geste créateur traduit dans l'espace de la même manière que par la chair du danseur, le trait sur la toile, le volume du bronze ou une certaine vision de l'avenir »! 

ludmila_peintre ludmila_tcherina_lenvol

 

Distinctions :

  • 1950 : Festival du Cinéma de Vichy : Prix de la meilleure interprétation féminine pour La nuit s'achève
  • 1950 : Festival des Films de Danse : Meilleure interprétation pour le ballet À la mémoire d'un héros (Bonaparte)
  • 1950 : Grand prix de la Danse (Amérique du Sud) pour Mephisto-Valse
  • 1950 : Grand prix d'interprétation féminine (États-unis) pour Les Contes d'Hoffmann
  • 1956 : Médaille d'argent de la Ville de Paris
  • 1957 : Chevalier dans l'ordre de la Courtoisie française
  • 1959 : Médaille d'argent du souvenir
  • 1959 : Oscar de la popularité pour la danse (Italie)
  • 1962 : Cinq étoiles de la critique (plus haute récompense décernée par la presse pour le meilleur film étranger de l'année aux États-unis) pour Les Amants de Teruel
  • 1962 : Nommée chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres par André Malraux, ministre des Affaires culturelles
  • 1970 : Nommée chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur par Edmond Michelet, ministre des Affaires culturelles
  • 1970 : Médaille de vermeil de la Société d'encouragement au progrès
  • 1971 : Médaille d'or du prix Leonardo da Vinci
  • 1973 : Prix d'honneur du GEMAIL, âme de la Lumière
  • 1975 : Festival de Monte-Carlo : Meilleure interprète féminine pour La Reine de Saba
  • 1978 : Médaille de vermeil de la Ville de Paris, remise par Jacques Chirac, maire de Paris
  • 1979 : Nommée chevalier dans l'ordre des Palmes académiques par Christian Beullac, ministre de l'Éducation nationale
  • 1980 : Nommée officier dans l'ordre de la Légion d'honneur par Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture.