MERCI A Hugues Pénot Art Dealer - Hugues Pénot, conseiller en collection d'œuvres d'art, présente des tableaux de Nabis. Collectionneurs, si vous souhaitez des œuvres de ces artistes, contactez-moi : huguespenot@gmail.com ou 00 33 616 937 304

Nabis : Edouard Vuillard, Felix Vallotton, Georges Lacombe, Jozsef Ripple-Ronai, Ker-Xavier Roussel, Maurice Denis, Paul Sérusier, Paul-Elie Ranson, Pierre Bonnard.

EXPOSITION : Exposition du 13 mars au 30 juin 2019 - PARIS : Musée du Luxembourg

       affiche_nabis_2019

Le mouvement nabi (dont les membres sont les nabis) est un mouvement artistique postimpressionniste d'avant-garde, né en marge de la peinture académique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

En réaction à l'impressionnisme, au naturalisme, les nabis veulent libérer leur peinture des exigences du réalisme, comme Henri-Gabriel Ibels a pu l'écrire : « Ensemble, nous avons méprisé l'école et les écoles, les rapins, leurs traditions, leurs farces et leurs bals inutilement nudistes. Ensemble nous nous sommes sérieusement amusés. »

Détachés ou non du christianisme, les artistes nabis cherchent des voies plus spirituelles au contact de philosophies et de doctrines nouvelles teintées d'Orient, d'orphisme, d'ésotérisme et de théosophie. Ils s'appliquent à retrouver le caractère « sacré » de la peinture et à provoquer un nouvel élan spirituel au moyen de l'art.

Lorsque Sérusier revient à Paris, son tableau fait naître des débats enflammés avec les autres étudiants de l'Académie Julian et de l'École des Beaux-Arts, sur le rôle sacré de l'art et de la peinture. Sérusier forme le groupe des nabis, avec ses proches amis, Pierre BonnardRené PiotHenri-Gabriel IbelsMaurice DenisÉdouard VuillardKer-Xavier RousselPaul Ranson.

En 1891, le Hollandais Jan Verkade, en 1892, le Suisse Félix Vallotton, puis Georges LacombeMogens BallinJózsef Rippl-RónaiCharles FiligerAdolf Robbi, ainsi que le sculpteur Aristide Maillol, les rejoignent.

Ils se donnent tous un surnom, signe de leur initiation et paraphent les lettres qu'ils échangent du sigle ETPMVMP (« En ta paume mon verbe et ma pensée ») :

L'art des nabis qui continue celui de l'école de Pont-Aven, de Gauguin, de Van Gogh, de Cézanne, et d'Odilon Redon, s'imprègne, comme les œuvres des musiciens de leur époque, Satie et Debussy, d'orientalisme et de japonisme, notamment au travers des ukiyo-e parus dans la revue Le Japon artistique.

Vuillard a possédé une importante collection d'objets japonais. Ils se sont nourris des textes de sagesse orientale et des ouvrages ésotériques et « occultisants », fort en vogue à l'époque.

           les_nabis_et_le_decor_au_musee_du_luxembourg_14