MERCI A claude BOURAKOFF - La Place Rouge sous la lumière des projecteurs. The Red Square in the spotlight. Notre voyage en individuel a été magnifiquement organisé par " Russie Autrement" agence à Saint-Pétersbourg. https://www.russieautrement.com/

basilique LA BASILIQUE

La place Rouge (en russe : Красная площадьKrasnaïa plochtchad) est une place de Moscou, dont elle marque le centre. Elle est bordée à l'ouest par le Kremlin, à l'est par Kitaï-gorod ; la cathédrale Basile-le-Bienheureux est située au sud de la place.

Le nom de la place ne vient ni de la couleur des briques rouges environnantes ni du lien entre cette couleur et le communisme. Une traduction plus exacte de son nom russe serait la « Belle Place » : en russe ancien krasny (красный/-ая) signifie à la fois rouge et beau et doit ici être compris dans ce dernier sens, aujourd'hui archaïque (beau devient krassivy(красивый/-ая) en russe moderne).

L'adjectif fut d'abord appliqué à la basilique de Basile-le-Bienheureux, la place elle-même étant alors appelée Pojar (en russe de l'incendie) jusqu'au XVIIe siècle, en référence au fait que sa création résulte de l'incendie qui ravage Moscou en 1493Ivan III décidant alors pour prévenir tout nouvel incendie de faire détruire les nombreuses constructions de bois situées sur ce qui allait devenir la place Rouge.

Plusieurs anciennes villes russes, comme SouzdalIelets, et Pereslavl-Zalesski, ont aussi leur « place Rouge ».

L'emplacement de la place Rouge était auparavant occupé par les faubourgs de la forteresse du Kremlin. À la suite du grand incendie de 1493, les habitations ne sont pas rebâties et la place Rouge devient un lieu de commerce. Le lieu devient le théâtre de grandes manifestations telles que le couronnement des tsars.

Elle fut agrandie en 1936 par la destruction de la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan et de la porte de la Résurrection, ordonnée par Staline. Ces monuments ont été depuis reconstruits sur leur emplacement d'origine. Selon la légende, il était également prévu de détruire la basilique de Basile-le-Bienheureux, mais lorsque Lazare Kaganovitch, le membre du Politburo chargé de la rénovation de la place, présenta à Staline une maquette des lieux sans la basilique, celui-ci lui répondit « Lazare, remets-la ! ». En réalité, on ignore les raisons de sa conservation.

Le 27 mai 1987, le pilote allemand Mathias Rust, parti d’Helsinki, parvient à déjouer la défense aérienne soviétique et à atterrir sur la place Rouge avec son Cessna 172. En pleine guerre froide, cet exploit connaît d'importantes conséquences politiques.

Les autorités de la ville de Moscou ont décidé de fermer la place au public pour le réveillon du nouvel an 2016. Cette décision sans précédent est liée aux risques d'attentats et notamment au crash du vol 9268 Metrojet !

Depuis le 3 décembre 2006, chaque hiver sur la place Rouge, une patinoire temporaire est construite. Sa superficie est de 2 800 m² et peut accueillir simultanément jusqu’à 500 patineurs. Le trafic est estimé à 5 000 patineurs par jour.  (SUITE SUR WIKIPEDIA)

               RedSquare__pixinn